Cocorico belge: Maître LEBRUN crée la Convention internationale des droits de l'Arbre

Un véritable coup de Maître ! Une avancée considérable pour tous les habitants de la Planète fixes et mobiles ! Une bien belle entrée en matière pour la nouvelle décennie ! Tout un programme ...

Il y a des moments où je suis fier d'être belge.

Cette Convention, c'est génial et émouvant en même temps !

Maître Alain LEBRUN est bien connu en Belgique pour son militantisme environnemental devant les tribunaux, contre les vents et marées des esprits balourds. C'est un passionné de la Nature qui s'acharne à la défendre.

Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'a pas attendu Greta Thunberg et que, pour s'adresser à l'ONU, ses compétences sont infiniment plus étendues que celles de l'adolescente.

Au début des années '80, il fut un des fondateurs du parti ECOLO qui existe encore, mais sans Maître LEBRUN.

Il a pris quantités d'initiatives pour promouvoir la Nature.

Il est l'auteur de livres très spécialisés sur la flore.

La Convention internationale des droits de l'Arbre me paraît être l'apothéose de son œuvre juridico-environnementale.

Voici quelques explications en plus dans un journal bien connu en Belgique: La Dernière Heure Les Sports, 9 janvier 2020 (pdf, 454.8 kB)

En cette période de vœux, je souhaite de tout cœur que l'initiative de Maître Alain LEBRUN aboutisse et soit suivie d'effets au plan mondial.

Alors, s'il vous plaît: trêve d'égocentrisme narcissique et tous derrière Alain LEBRUN pour faire adopter et respecter le plus vite possible la Convention internationale des droits de l'Arbre.

P.S. La situation catastrophique pour les arbres en Australie constitue en quelque sorte une terrible punition céleste pour ce pays qui continue à promouvoir le charbon à très grande échelle (notamment en l'exportant massivement en Inde) au lieu de promouvoir à très grande échelle l'hydrogène renouvelable. Sans doute faut-il mettre en place une punition judiciaire comme celle imaginée par Maître Lebrun pour que soient punis mais surtout mis à l'écart les responsables australiens qui osent continuer à promouvoir le charbon. A l'évidence, ce sont des criminels.

 © La Dernière Heure Les Sports, 9 janvier 2020 © La Dernière Heure Les Sports, 9 janvier 2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.