McPhy installe une station à hydrogène au Mans: c'est pas pour Tesla

Jamais on ne verra une voiture à batteries, même la Tesla, participer aux 24 heures du Mans. Mais d'ici 20 ans, toutes les voitures de ce grand prix devront sans doute rouler à l'hydrogène. Il est heureux qu'une société française ait été choisie pour équiper ce circuit emblématique français.

Les 24 heures du Mans, c'est la démonstration que les voitures électriques à batteries représentent une régression technologique majeure.

Seuls des snobs beni-oui-oui d'Elon Musk ou des masochistes peuvent acheter de tels voitures rétrogrades qui ont des temps de recharge prohibitifs.

En France, les voitures électriques à batteries sont le plus souvent des voitures nucléaires, puisqu'elles sont rechargées à l'aide d'électricité nucléaire.

Mais voilà de telles illusions immorales ne durent jamais longtemps.

L'inauguration de la station à hydrogène du Mans est une première et un signal fort.

Petit à petit des stations à hydrogène vont s'implanter partout pour les camions et les voitures électriques à hydrogène qui feront disparaitre les voitures électriques à batteries.

20200709-mclive-le-mans-total-starter-kit-1320x704-1-1440x700

En marge de cette inauguration, Stéphane le fol, Maire du Mans, fait dorénavant la promotion de l'hydrogène en expliquant très bien: « Avec la station hydrogène au Mans, nous avons techniquement l'alliance entre notre capacité à décentraliser la production et dans le même temps à rendre cette production disponible et facile pour tous les utilisateurs. Pour tous ceux qui réfléchissent à l'avenir décarboné des territoires, l'hydrogène est un point de passage obligé. »

Moralité : attendez l'hydrogène pour changer votre vieille voiture diesel.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.