Appel à Jean-Luc Mélenchon pour faire décoller l'HYDROGENE RENOUVELABLE sur France 2

Le 23 février prochain, Jean-Luc Melenchon sera l'invité de David Pujadas dans "L’Émission politique" sur France 2. Je lance cet appel pour qu'il en profite pour s'approprier l'expression "hydrogène renouvelable" lancée sur ce blog, qu'il explique que c'est un jeu d'enfants, LE chaînon manquant en matière énergétique et LA solution pour sortir du nucléaire et arrêter le réchauffement climatique.

Monsieur Louissto, est venu sur mon blog pour signaler, en commentaire de l'article précédent, que Jean-Luc Mélenchon avait parlé d'hydrogène dans l'un de ses derniers meetings.

Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon semblent être actuellement les candidats les mieux engagés en matières écologiques. 

Mais si l'on en croit Louissito, Mélenchon aurait une longueur d'avance à propos de l'hydrogène. Louissto nous disait que Jean-Luc Mélenchon a déjà expliqué dans un meeting "comment faire de l'hydrogène comme énergie inépuisable avec plusieurs méthodes pour créer cette hydrogène, en particulier par l'électricité non utilisé (par exemple la nuit ) par électrolyse pour stoker l'hydrogène". En d'autres mots, Jean-Luc Mélenchon a compris que l'hydrogène renouvelable est un jeu d'enfants, comme je l'expliquais sur ce blog il y a 3 ans. Il est probablement le premier candidat à avoir donné une telle explication.

Le jeudi 23 février, Jean-Luc Mélenchon sera l'invité de David Pujadas dans "L’Émission politique" sur France 2. Il aura l'occasion d'expliciter son programme en matière énergétique.

Puisque Jean-Luc Mélenchon élabore son programme avec les contributions des internautes, qu'il me soit permis de lui proposer de profiter de l'émission du 23 février pour enfoncer le clou de l'hydrogène en s'appropriant l'expression "hydrogène renouvelable", le thème principal de mon blog depuis quelques années.

Remarque terminologique et didactique
A propos d'hydrogène énergétique, on entend souvent l'expression "hydrogène vert", comme par exemple ici. J'en ai discuté par écrit avec Pascal Mauberger, Président de l'Association Française pour l'Hydrogène et les Piles à Combustible (AFHYPAC). Il utilise l'expression "hydrogène vert", mais pour lui, "hydrogène vert" et "hydrogène renouvelable", cela revient au même. A mon sens, d'un point de vue didactique, l'expression "hydrogène renouvelable" est nettement plus porteuse de signification. Par ailleurs, l'expression "hydrogène vert" est déplaisante, quand elle suggère une connotation de marketing ou de politique politicienne. Je suis persuadé que Monsieur Mélechon qui se présente comme un intellectuel est mieux que quiconque conscient de l'importance du choix des mots pertinents, quand il s'agit de convaincre par la raison plutôt que par la démagogie mercantile ou politicienne.
Fin de remarque

Ce serait une grande première mondiale, si un candidat à une élection présidentielle parlait d'hydrogène renouvelable, au sens où l'hydrogène est produit à partir de sources d'énergies renouvelables (photovoltaïque, éolienne, hydraulique, biomasse, ...)

Très précisément, j'espère entendre Jean-Luc Mélenchon expliquer le 23 février sur France 2, avec la passion convaincante qu'on lui connaît, 

  • que l'hydrogène renouvelable est un jeu d'enfants (vidéo à l'appui),
  • que c'est bien plus simple à comprendre et à mettre en place que le raffinage du pétrole, les usines à gaz ou la fission nucléaire (sans parler de l'extraction),
  • que ce sont des technologies arrivées à maturité industrielle, avec par exemple 3 voitures à hydrogène déjà produites en séries et commercialisées.
  • qu'avec une voiture électrique à hydrogène, on fait le plein en 3 minutes pour une autonomie de 500 km.
  • que l'hydrogène permet de stocker l'électricité, sans devoir encore construire des barrages.
  • que l'hydrogène est le chaînon manquant et la pierre angulaire des solutions en matière énergétique pour remplacer charbon, pétrole, gaz naturel et nucléaire,
  • et que, pour la planète, le plus tôt sera le mieux.

Là, en matière énergétique, ce serait l'expression d'une vision d’envergure, une vision innovante (celle de Jules Verne), constructive et digne d'un Président, car cette vision engage un renouveau industriel avec des conséquences fondamentales en matière de mieux-être et de créations d'emplois ... au service du respect de la planète.

On peut compter sur Jean-Luc Mélenchon pour garantir que, d'une part, ce renouveau industriel en matière énergétique profite à la France (et à l'Europe) et que, d'autre part, les retombées soient réparties équitablement pour la population, au lieu d'être détournées au profit de quelques nantis qui ne savent déjà plus que faire de leur argent.

J'ai le sentiment que, pour Jean-Luc Mélenchon, faire décoller l'hydrogène renouvelable, ce serait aussi faire décoller son accession à la Présidence de la République.

Hardyment vôtre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.