Montée en puissance de l'hydrogène, solution de stockage énergétique par excellence

C'était une des conclusions essentielles de HyVolution 2018. Après une phase de projets pilotes ou embryonnaires et de démonstrations, on assiste progressivement à la première montée en puissance de l'hydrogène énergétique, spécialement en termes de mobilité, où l'hydrogène devient le carburant des véhicules (voitures, camions, bus et trains).

En France, voici 2 exemples de cette montée en puissance.

La flotte des taxis parisiens à hydrogène de la société Hype a commencé avec 5 voitures Hyundai lors de l'inauguration, le 7 décembre 2015 par Anne Hidalgo. Au début de 2018, cette flotte compte déjà 75 taxis à hydrogène, y compris quelques Toyota Mirai. A la fin de 2018, elle devrait atteindre 200 voitures. A mon sens, il est permis de prévoir que le cap des 1000 taxis à hydrogène sera franchi avant 2025. Selon Mathieu Gardies le patron de Hype rencontré lors d'HyVolution 2018, Hype prévoit de s'installer bientôt à Bruxelles, sachant que les taxis à hydrogène auront une autonomie bien suffisante pour faire par exemple des courses Bruxelles-Luxembourg aller et retour. Les courses Bruxelles-Paris seront possibles facilement, étant donné la présence de stations à hydrogène dans ces deux villes.

A Rungis vient d'être inaugurer la plus importante flotte utilitaire hydrogène en France. Ce sont 50 voitures utilitaires des Renault Kangoo Z.E. équipées d'un prolongateur d’autonomie hydrogène de Symbio, une société française. Elles seront alimentées en hydrogène par des électrolyseurs de McPhy utilisant de l'électricité renouvelables produites par Engie.

En Europe, ce sont pas moins de 291 bus à hydrogène dont le déploiement est prévu dans les années qui viennent.

En Chine, ce sont bientôt 500 camions à hydrogène qui circuleront bientôt dans les rues de Shanghai.

Aux Etats-Unis, le brasseur Anheuser-Busch vient de commander pas moins de 800 camions à hydrogène à la société Nikola (rivale de Tesla). En conséquence, Nikola prévoit d'installer un vaste réseau composé de 700 stations de rechargement à hydrogène aux Etat-Unis d’ici 2028.

Aux Etats-Unis également, il faut mentionner WallMart et Amazon qui ont investi dans des chariots électriques à hydrogène de la société PLUG Power pour équiper plusieurs de leurs entrepôts.

Ce sont les flottes de véhicules qui vont permettre à l'hydrogène de se banaliser dans un premier temps. Ensuite, quand les prix de l'hydrogène (véhicules et stations) auront chuté, les voitures particulières à hydrogène vont inonder le marché.

Au Japon, Toyota développe ses usines afin de pouvoir atteindre un objectif de 30 000 voitures à hydrogène par an après 2020. Au Japon, ces voitures à hydrogène coûteront le même prix que les hybrides.

Selon l’Hydrogen Council (cité par LeMonde), 10 à 15 millions de voitures et 500 000 camions dans le monde pourraient être alimentés à l’hydrogène à l’horizon 2030.

Il est permis de prédire que de telles avancées ne sont que les prémisses d'un raz-de-marée d'hydrogène qui va s'imposer comme LA solution de stockage énergétique propre et universelle par excellence, au détriment du stockage à base d'énergies fossiles ou nucléaire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.