Un médecin canadien horrifié par le spectacle covid

Cette vidéo d'un médecin engagé pour la liberté est à écouter absolument par tous ceux qui ne craignent pas de diverger par rapport à la propagande officielle.

Lien : LE DR HODKINSON EST HORRIFIÉ PAR CE SPECTACLE... LE PIRE DE L'HISTOIRE MÉDICALE !

L'AFP a réagi ici pour prendre la défense de l'OMS.

A ce propos, il faut savoir que, d'une part, Bill Gates est le 2e pourvoyeur de fonds de l'OMS après le gouvernement des USA.

Et que, d'autre part, Mediapart a révélé que l'AFP a touché de l'argent de Bill Gates.

Bref, le dénominateur commun de la défense de l'OMS par l'AFP contre les propos du Dr Hodkinson, c'est le réseau d'influence de Bill Gates.

Ayant suivi les tribulations de Bill Gates depuis 40 ans, mon scepticisme à l'égard du spectacle covid vient du fait que Bill Gates s'est mis en scène dès le départ pour proposer un plan d'action mondial. On raconte que le jeune Bill Gates était un excellent joueur de poker menteur. A mon sens (je n'ai lu/entendu cela nulle part), ses 3 axes stratégiques sont 1) la crétinisation des gens, 2) la brevétisation à outrance et 3) le lobbying au niveau mondial, y compris en arrosant des gens pour en faire des complices. Malheureusement le grand public se laisse berner et le prend pour un génie et pour un philanthrope. D'une part, Bill Gates n'a rien inventé en informatique. Ce qu'il a inventé c'est un business model: l'extrapolation des brevets au domaine des logiciels, bloquant ainsi l'échange des savoirs pour engranger d'énormes profits récurrents sur la vente de logiciels et de leurs mises-à-jours infinies. D'autre part, Bill Gates n'est pas du tout un philanthrope au sens noble du terme. Comme expliqué par Astruc et Vandana, il pratique le philanthrocapitalisme avec des mécanos financiers complexes qui lui permettent de maintenir sa fortune personnelle à des niveaux infiniment aberrants et carrément obscènes. Par exemple, il est devenu le plus grand propriétaire terrien aux USA. En résumé, Bill Gates n'est rien d'autre que l'incarnation d'un capitalisme obsessionnel, outrancier, sournois et sans scrupules qui réussit à se faire applaudir par la majorité. Comme déjà expliqué ici, ce serait un désastre écologique de le laisser intervenir pour contrer le réchauffement climatique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.