Jean-Lucien HARDY
retraité
Abonné·e de Mediapart

414 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 juin 2022

Jean-Lucien HARDY
retraité
Abonné·e de Mediapart

Mélenchon abstrait vs. Poutou concret

Mélenchon dénonce le concept du capitalisme, alors que Poutou dénonce les milliardaires.

Jean-Lucien HARDY
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le tort de Jean-Luc Mélenchon est peut-être de s'attaquer au concept ou au système du capitalisme, plutôt qu'aux milliardaires qui représentent concrètement l'absurdité du capitalisme débridé et exacerbé.

On peut penser que la critique du capitalisme par Mélenchon reste en-deça de celle d'un Bernie aux USA qui critiquait explicitement les milliardaires au pays des milliardaires.

Le discours de Le Pen n'est ni abstrait ni littéraire. L'étalage d'abstraction et d'érudition peut stimuler, chez des gens peu instruits, un complexe d'infériorité qui les amène à rejeter ceux et celles qui suscitent un tel complexe. N'est-ce pas un tel malaise qui explique l'abstention au lieu d'un vote pro-Mélenchon?

On peut penser que les braves gens peu instruits, et qui ne sont guère friands de concepts, votent Le Pen en considèrant comme boucs émissaires des migrants concrets qui ne leur ont rien volé plutôt que des milliardaires concrets qui pillent les finances publiques et s'accaparent les gains de productivité que permettent les technologies industrielles. Ces braves gens ignorent totalement la main-mise mafieuse croissante des milliardaires sur le monde.

Sans doute est-il temps de donner plus souvent la parole à un Poutou qui ose dénoncer très justement et très clairement (ici par exemple) que les milliardaires pillent la richesse collective, tant il est vrai que des gens comme Bill Gates s'amuse à endetter les pays pour accumuler des milliards sur leurs comptes personnels.

L'explication de Poutou n'est ni conceptuelle ni littéraire. Ainsi, elle est susceptible de toucher les braves gens qui ne sont guère friands d'érudition littéraire ou abstraite, mais qui peuvent comprendre qu'il y a de vrais voleurs qui s'accaparent les gains de productivité qu'ont permis les progrès industriels.

Il est vrai aussi que bien des gens pauvres ne font même pas la distinction entre un million, un milliard ou 100 milliards d'euros, car cela les dépasse. Toutefois une telle ignorance ne les empêche pas de voter.

La première chose à faire est sans doute de marteler à l'attention des braves gens qu'un milliard c'est 1000 millions... puis que la richesse manipulée par des gens comme Bill Gates, idole et empereur des capitalistes, dépasse allègrement 100 milliards et tente d'accaparer des trilliards (1000 milliards de dollars ou d'euros) d'argent public dans le monde.

Sans jamais expliquer de tels ordres de grandeurs, Bill Gates a l'outrecuidance de venir sur des plateaux de télévision pour se présenter en héros et solliciter l'aide, le soutien et l'empathie d'une majorité de gens dont la richesse ne dépasse pas un million. Bref, rien n'empêche Bill Gates de crétiniser ses semblables pour les amadouer.

Il est temps de réaliser qu'un Poutou n'est guère outrecuidant au regard d'un Bill Gates.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Coupe du monde au Qatar : le Mondial de trop
Que le Mondial de foot se joue au Qatar ou ailleurs, l’exaspération démocratique et sociale face à la crise climatique et à l’inégalité des richesses impose aux grandes compétitions de changer de modèle. Il faut documenter et dénoncer la confiscation du football par des instances sportives et politiques ultralibérales. En espérant que les prises de conscience changeront enfin le cours des événements sportifs. 
par Stéphane Alliès
Journal — Sports
Indonésie : au moins 125 morts dans l’une des pires tragédies de l’histoire du foot
Prises au piège entre des supporteurs en colère et une riposte policière disproportionnée, au moins 125 personnes sont mortes piétinées ou asphyxiées dans un stade de la ville de Malang, à Java. 
par La rédaction de Mediapart
Journal — Justice
Blanchiment d’argent : le site Winamax se brûle au jeu
Une enquête judiciaire montre que la plateforme de paris en ligne a violé plusieurs de ses obligations légales en matière de lutte contre le blanchiment d’argent. L’entreprise n’a pas fait le moindre signalement à Tracfin pendant plus de sept ans.
par Yann Philippin et Jean Letellier
Journal — Terrorisme
Ces ratés que « Kill Bil » n’a pas voulu voir
Françoise Bilancini, la directrice de la DRPP, a dénoncé devant ses ministres de tutelle puis devant la représentation nationale, les failles de son service quand il était dirigé par son prédécesseur. Mais elle a omis de leur communiquer les ratés commis depuis qu’elle est à sa tête.
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost