Une mise à niveau hydrogène d'un Airbus banal pour des vols régionaux dès 2025 ?

C'est ce que semble vouloir faire la start-up californienne Universal Hydrogen qui vient de s'implanter à Toulouse. Ce serait 10 ans plus vite et plus tôt que l'échéance de 2035 annoncée il y a un an, quand Airbus a sorti de ses cartons des projets d'avions à hydrogène. Cette start-up risque bel et bien de provoquer une accélération salutaire dans le passage du kérosène à l'hydrogène.

Source: L'USINE NOUVELLE, 20 septembre 2021:
Avec ses kits de conversion, la start-up Universal Hydrogen va-t-elle doubler Airbus dans l’avion à hydrogène ?

Bien avant l'arrivée d'avion à hydrogène futuriste comme la fameuse aile volante imaginée par Airbus, l'avion à hydrogène de demain pourrait être un avion classique dont la propulsion aura simplement* été adaptée pour permettre l'usage de l'hydrogène au lieu du kérosène, *sachant que ce n'est pas si simple.

C'est un peu comme si on changeait le système d'exploitation d'un ordinateur, tout en gardant le même ordinateur, à quelques composants près. On pourrait appeler ça une mise à niveau hydrogène d'un avion ou en anglais Aircraft Hydrogen Upgrade [AHU].

Le coût d'une telle mise à jour hydrogène serait sans doute très nettement moindre que celui du développement des prototypes imaginés par Airbus pour bénéficier d'aides publiques à coups de milliards d'euros.

Espérons que cette start-up ne s'amuse pas à cadenasser ses trouvailles à coups de brevets, comme le font les entreprises qui idolâtrent les "business models" à la Bill Gates et qui nuisent ainsi à la propagation des connaissances, y compris celles qui affectent le destin de l'humanité.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.