Ecriture inclusive, ni machiste ni féministe

Petite digression, car la vision hydrogène de Jules Verne commence enfin à se réaliser et les initiatives sont multiples au quotidien et tous azimuts.

Il paraît que c'est le point milieu qui sert d'astuce typographique pour l'écriture inclusive.

Si j'ai bien compris, il faut écrire candidat.e

et pas candidat(e) qui serait une variante machiste de l'écriture inclusive

et pas non plus candidate-e qui serait une variante féministe de l'écriture inclusive.

Puisqu'on est encore en janvier, qu'il me soit permis d'ajouter

Meilleurs Vœux à toutes et tous pour 2021 !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.