Excellente nouvelle! Nicolas Hulot engage la France dans l'hydrogène renouvelable

Un ministre se déclare clairement en faveur de l'hydrogène pour remplacer les énergies nucléaire et fossiles. Faire de la France le pays leader de l'hydrogène, c'est une ambition politique vertueuse. Cela fait des années qu'on attend une telle prise de position. Alors, ne boudons pas notre plaisir! Merci Monsieur le Ministre ! C'est aussi une raclée pour Tesla et consorts.

Nicolas Hulot avait annoncé la couleur hydrogène déjà en juillet 2017, peu après son entrée en fonction. Sans doute avait-il lu ce blog wink.

Aujourd'hui, c'est très rassurant de constater qu'il confirme clairement ses convictions.

C'est sans doute la plus forte annonce d'une politique énergétique de l'hydrogène en France.

S'il m'avait lu et suivi quand je l'avais interpelé, Jean-Luc Mélenchon aurait peut-être obtenu les quelques voix qui lui manquaient pour remporter la présidentielle. Dans la campagne, il a prôné la sortie du nucléaire à juste titre, mais il a eu tort de ne pas utiliser sa redoutable force de conviction pour proposer l'hydrogène comme solution d'avenir pour la France, l'Europe et le monde. S'il avait proposé l'hydrogène pour remplacer le nucléaire, il serait apparu comme un visionnaire proposant une solution nouvelle et positive pour remplacer la vision négative d'un nucléaire condamné à disparaître. Maintenant, c'est trop tard, Mélenchon a laissé passer l’opportunité d'être pionnier sur le terrain d'une vision de politique nationale de l'hydrogène.

Pour plus de détails quant à l'annonce de Nicolas Hulot, il suffit de chercher "Hulot hydrogène" pour trouver quelques articles en ligne d'hier et aujourd'hui:

Maintenant, 100 millions d'euros, c'est très peu par rapport aux investissements gargantuesques dans le nucléaire, notamment par EDF, une entreprise d’État.

On peut souhaiter que le ministre Nicolas Hulot demande à EDF de budgétiser immédiatement quelques dizaines de milliards en faveur de l'hydrogène renouvelable, au lieu de les consacrer au "grand carénage" qui devrait coûter plus de 100 milliards, de l'aveu même de ce ministre.

En imaginant même qu'il faille absolument continuer le nucléaire pendant encore quelques décennies pour la survie énergétique de la France qui a trop misé sur cette seule source d'énergie, EDF pourrait se contenter d'un grand carénage pour la moitié de ses satanées centrales que la plupart des français veulent voir disparaître.

Étant donné le camouflet du glyphosate, l'hydrogène renouvelable est sans doute la dernière carte de Nicolas Hulot pour affirmer sa crédibilité politique.

Pour la France, l'Europe et le monde ça vaut vraiment la peine que le ministre Hulot réussisse son pari de l'hydrogène renouvelable.

Implicitement, l'engouement exprimé par le ministre français constitue aussi de facto un recadrage pour les voitures à batteries, Tesla et consorts, qui souffrent du syndrome fluocompacte.

A suivre ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.