Jean-Lucien HARDY
retraité depuis mars 2020
Abonné·e de Mediapart

415 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 déc. 2021

Jean-Lucien HARDY
retraité depuis mars 2020
Abonné·e de Mediapart

Combien de malades en soins intensifs à cause d'Omicron ? Zéro ? Secret défense ?

Si j'étais président, c'est la question essentielle que je poserais. Si ce nombre est faible, il faut laisser filer Omicron et le laisser jouer un rôle de vaccin naturel et gratuit pour favoriser la fin de l'épidémie. Nos gouvernants semblent obnubilés par les vaccinations à répétition, même sous prétexte de contrer un virus devenu inoffensif, à savoir Omicron.

Jean-Lucien HARDY
retraité depuis mars 2020
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Avertissement:

J'avais publié le présent billet déjà hier, mais il avait vite fait l'objet d'une dépublication par l'équipe du Club de Mediapart.
Il est repris ici sous une forme allégée et atténuée.
Je suis désolé pour ceux et celles qui avaient recommandé la version antérieure et avaient ajouté des commentaires.
Merci pour votre compréhension. JL. Hardy.

Préambules:

Cela doit être simple de compter, pour les patients actuellement en soins intensifs, combien sont tombés malades à cause d'Omicron.

Mais voilà quand on écoute les médias mainstream, comme France2, c'est une question que même les journalistes ne posent pas. Dites-moi, si ne me trompe.

Une autre question que les journalistes ne posent guère sur les médias mainstream est celle des brevets qui protègent les vaccins, ces vaccins qui ont rapporté plus de 50 milliards de dollars de revenus à Pfizer et Moderna en 2021. C'est environ 3 fois ce que la vente des Rafales aux Emirats va rapporter à une centaine d'entreprises françaises en 10 ans.

Il importe de noter que la gestion de la crise sanitaire est classée "secret défense" selon Philippe Oswald, le 25 novembre 2021. Il écrit: C’est le journaliste Pascal Jouary, auteur de « Secret-défense. Le livre noir » (Max Milo), qui a levé ce « lièvre » : parmi les délibérations du pouvoir exécutif classées « secret-défense » figurent celles des Conseils de défense sanitaire. (...) Ainsi le fameux « nous sommes en guerre » martelé par Emmanuel Macron au début de l’épidémie n’était pas qu’une formule rhétorique : les mesures prises pour lutter contre la propagation de la Covid-19 rejoignent les questions liées au renseignement, à la lutte anti-terroriste ou à la dissuasion nucléaire. 

Pétition contre le passe vaccinal: ici (déjà plus de 1 million de signatures).

Lettre à votre député: ici.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
À Saint-Étienne, le maire et le poison de la calomnie
Dans une enquête que Gaël Perdriau a tenté de faire censurer, Mediapart révèle que le maire de Saint-Étienne a lancé une rumeur criminelle, dont il reconnaît aujourd’hui qu’il s’agit d’une pure calomnie, contre le président de région Laurent Wauquiez. À l’hôtel de ville, des anciens collaborateurs décrivent un quotidien empoisonné par la rumeur, utilisée comme un instrument politique.
par Antton Rouget
Journal — France
L’encombrant compagnon de la ministre Pannier-Runacher
Des membres du ministère d’Agnès Pannier-Runacher sont à bout : son compagnon, Nicolas Bays, sans titre ni fonction, ne cesse d’intervenir pour donner des ordres ou mettre la pression. En outre, plusieurs collaborateurs ont confié à Mediapart avoir été victimes de gestes déplacés de sa part il y a plusieurs années à l’Assemblée nationale. Ce que l’intéressé conteste.
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal — Justice
Les liaisons dangereuses de Rachida Dati avec les barbouzes du PSG
Enquête illicite dans l’affaire Renault-Nissan, intervention auprès d’un préfet, renvois d’ascenseur : la justice s’intéresse aux relations entre l’ancienne garde des Sceaux et un lobbyiste mis en examen dans l’affaire qui secoue le club de foot.
par Yann Philippin et Matthieu Suc
Journal — Libertés publiques
Après la Grèce, Intellexa installe son logiciel espion en Afrique
Le matériel d’Intellexa fait scandale à Athènes, où il aurait visé les téléphones de personnalités, au bénéfice du gouvernement. Mais la société aurait aussi fourni du matériel à une milice soudanaise, révèle une enquête de Lighthouse Reports, « Haaretz » et Inside Story.
par Crofton Black et Tomas Statius (Lighthouse Reports)

La sélection du Club

Billet de blog
Canicule : transformer nos modes d’élevage pour un plus grand respect des animaux
L’association Welfarm a mené cet été la campagne « Chaud Dedans ! » pour alerter sur les risques que font peser les vagues de chaleur sur la santé et le bien-être des animaux d’élevage. Après des enquêtes sur le terrain, des échanges avec les professionnels de l’élevage, des discussions avec le gouvernement, des députés et des eurodéputés, Welfarm tire le bilan de cet été caniculaire.
par Welfarm
Billet de blog
Noémie Calais, éleveuse : ne pas trahir l’animal
Noémie Calais et Clément Osé publient « Plutôt nourrir » qui aborde sans tabou et avec clarté tous les aspects de l’élevage paysan, y compris la bientraitance et la mort de l’animal. Entretien exclusif avec Noémie.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Abattage des animaux à la ferme. Nous demandons un réel soutien de l’Etat
Solidarité avec Quand l’Abattoir Vient A la Ferme : Depuis 2019, la loi autorise les éleveurs, à titre expérimental, à abattre leurs animaux à la ferme. Ils n’ont toutefois bénéficié d’aucuns moyens dédiés et doivent tout à la fois assurer les études technique, financière, économique, sanitaire. Respecter les animaux de ferme est une exigence collective. Nous demandons un réel soutien de l’État.
par Gaignard Lise
Billet de blog
L’animal est-il un humain comme les autres ?
Je voudrais ici mettre en lumière un paradoxe inaperçu, et pour commencer le plus simple est de partir de cette célèbre citation de Deleuze tirée de son abécédaire : « J’aime pas tellement les chasseurs, mais il y a quelque chose que j’aime bien chez les chasseurs : ils ont un rapport animal avec l’animal. Le pire étant d’avoir un rapport humain avec l’animal ».
par Jean Galaad Poupon