Jean Magazine
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 oct. 2021

L'Etat français choisi de financer le réchauffement climatique

Avec le feu vert de l'Etat et de l'argent public, de nombreux aéroports grandissent, accentuant par là-même la fuite en avant vers plus d'émissions de gaz à effet de serre.

Jean Magazine
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A la veille de l'ouverture de la COP 26, force est de constater que les acteurs du secteur aérien français persistent dans leur idéologie du doublement du trafic tous les 15 à 20 ans.

En effet de nombreux aéroports, Marseille, Nice, Lille, Bordeaux, etc, poursuivent leurs projets d'agrandissements en s'appuyant sur des perspectives, des objectifs même, de croissance du trafic. Ils voient à horizon 2035 environ et se projettent sur un doublement du trafic d'ici là.

Donc, 2 fois plus d'avions dans le ciel. Ces avions ne seront pas électriques et ne consommeront pas moins. Les émissions de GES du secteur aérien vont donc croître, accentuant donc le réchauffement climatique.

Ils (les acteurs du secteur aérien au premier rang desquels les sociétés aéroportuaires telles qu'ADP, ACA, AMP..) ont beau faire de la communication et du greenwashing, remplissant leurs discours de labels écologiques et de belles intentions sur leur intérêt pour la lutte contre le réchauffement climatique, la préservation de la biodiversité, etc, il n'empêche que leurs politiques nous maintiennent dans une trajectoire d'accroissement continu du réchauffement climatique.

Que fait l'Etat ?  Il accompagne, il valide, il finance.

Il est actionnaire dans de nombreux aéroports, directement ou indirectement via des collectivités territoriales. Il finance dans les cadre des plans de relance et d'investissement. Tous comme il a injecté l'argent de nos impôts dans les compagnies aériennes et les constructeurs aéronautiques pendant le COVID.

Pour notre plus grand malheur donc et pour que nos enfants et petits enfants se retrouvent à devoir gérer le chaos, les catastrophes climatiques sans fin avec leurs lots de migrants climatiques et toutes les conséquences économiques et sociales que va induire le tsunami climatique.

On s'en doute, le président de la République et le gouvernement ne vont pas manquer de faire de belles déclarations à l'occasion de la COP 26, louant l'engagement et les efforts de la France pour lutter contre le réchauffement climatique. Parole parole parole...

La seule politique qui devrait pour le moins s'imposer serait de geler le trafic, c'est à dire de la plafonner aux volumes actuels les aéroports et d'interdire tout projet d'agrandissement. Au lieu de cela on continue de foncer, plus fort plus vite dans le mur. Allons y !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Diplomatie
Moyen-Orient : le président réhabilite le « prince tueur »
Commanditaire de l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, le prince héritier saoudien « MBS » était jugé infréquentable par les dirigeants occidentaux. En lui rendant visite, le président français brise sa quarantaine diplomatique, et vend au passage 80 Rafale à son homologue émirati et allié dans la guerre du Yémen, « MBZ ».
par René Backmann
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo