Les représentants du personnel plébiscités

Plus des trois quarts des répondants (83 %) qui se sont exprimés restent convaincus de la nécessité de disposer de plusieurs instances représentatives du personnel, notamment de mieux défendre l’intérêt des salariés. De plus, 68 % des salariés ont un avis positif sur le rôle des représentants du personnel.

6 Juillet 2017 - Miroir social

Pour 67 % des répondants, les conditions de travail, la santé et la sécurité sont les premiers sujets de mobilisation des représentants.

Depuis plusieurs mois, Technologia mène l’enquête sur l’image que se font les salariés des représentants du personnel. Les résultats sont formels et valident ce que nous observons mission après mission sur le terrain : les représentants du personnel et leurs instances (CHSCT et CE) doivent continuer de vivre. Leur rôle ne doit pas leur échapper et leurs moyens ne surtout pas être bradés.

Nous avons fait appel à l’institut Occurrence pour réaliser l'enquête de terrain. Ainsi, 1 024 Français actifs non élus travaillant dans des entreprises du secteur privé de 50 salariés et plus ont répondu à notre questionnaire.

Plus des trois quarts des répondants (83 %) qui se sont exprimés restent convaincus de la nécessité de disposer de plusieurs instances représentatives du personnel, notamment de mieux défendre l’intérêt des salariés. De plus, 68 % des salariés ont un avis positif sur le rôle des représentants du personnel.

Plus d’un salarié sur deux (60 %) est contre la possibilité pour l’entreprise d’utiliser le référendum à sa seule initiative.

Cette étude permet également de faire barrage à trois grandes idées reçues qui collent à la peau des représentants du personnel.

« Les salariés ne sont pas intéressés par leurs représentants du personnel ».

Faux. Ils sont 61 % à connaître leurs rôles et ils sont majoritairement convaincus de la nécessité de conserver plusieurs instances distinctes. 

« Les salariés des PME/PMI ont une opinion moins positive des instances du personnel ».

Faux. Les salariés des entreprises de moins de 250 salariés ont une opinion favorable supérieure de 3 points par rapport à la moyenne. 

« Être représentant du personnel n’intéresse plus les salariés ».

Faux. Près d’un salarié sur quatre envisage la possibilité de devenir représentant du personnel.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.