Castex, maire bétonneur, ennemi de l'écologie et super cumulard

Bilan du maire Castex à Prades: « Il s’est mis à parler de vélo à Prades quand il a su qu’il serait opposé à un candidat écologiste. En douze ans, il n’a montré aucune imagination dans sa gestion municipale : il n’a fait aucune avancée sur les mobilités douces et il a beaucoup urbanisé la périphérie de la ville." Macron l'a recruté pour coninuer avec le passé.

Nicolas Berjoan, tête de la liste battue « Prades en collectif », a décrit à Reporterre le premier sinistre Castex, réélu maire de Prades le 15 mars: « un homme très conservateur », « qui a une haute opinion de lui-même », « tourné vers l’accession au pouvoir », et « qui sait se faire valoir »

Et de poursuivre: « Il s’est mis à parler de vélo à Prades quand il a su qu’il serait opposé à un candidat écologiste. En douze ans, il n’a montré aucune imagination dans sa gestion municipale : il n’a fait aucune avancée sur les mobilités douces et il a beaucoup urbanisé la périphérie de la ville. À cause du dernier PLUI [plan local d’urbanisme intercommunal] qu’il a fait voter, une série de bonnes terres irrigables en plein milieu de la ville vont être transformées en zone d’activité. Selon son adjoint, une vingtaine de maraîchers aspirants avaient pourtant déposé un dossier pour s’y installer… »

Aux yeux de Nicolas Berjoan, cette nomination est donc « une mauvaise nouvelle pour l’écologie, mais aussi pour des enjeux de gouvernance: il règne seul, s’est installé à la tête des réseaux économiques et sociaux locaux, distribuant des emplois publics sur un territoire sinistré. Il tient sa ville comme ça, en patron d’un système de relations dont il occupe le haut de la pyramide. Son conseil municipal est mutique, il parle plus ou moins seul. »

En complément:

  • Castex, « Monsieur T2A », casseur de l’Hôpital

    Le monde de l’hôpital ne connait certes pas Jean Castex, mais il connait par contre très bien les effets de son passage au ministère de la santé. Il y fut en effet le promoteur zélé d’une réforme de la tarification dite « T2A », l’un des piliers de la transformation de l’Hôpital en entreprise.

5ebebe829e1e6

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.