Une belle grève, courte, déterminée et victorieuse !

Une leçon de plus administrée par Sud Poste 92. La détemination et l'unité paie toujours: au bout de 3 jours de grève annoncée illimitée, 13 intérimaires et deux salariés du sous traitant embauchés en CDI.

Source:Sudposte Hauts de Seine 

Voir la vidéo ici

Les collègues des services collecte d’Asnieres et Gennevilliers se sont mis en grève lundi pour obtenir la titularisation en CDI de leurs collègues intérimaires. En effet la poste a décidé de ré-internaliser les circuits auparavant sous-traités mais d’externaliser le personnel en ayant recours a un groupement d’employeurs en logistique (GEL). La direction s’était pourtant engagée à embaucher les intérimaires présentEs sur site. Les collègues d’Asnieres ont décidé de se mettre en grève dès lundi. A 95%.

L’ensemble des intérimaires ont rejoint le mouvement malgré les risques inhérents à leur statut précaire. Après 2 jours de grève, ils sont allés chercher leurs collègues de Gennevilliers qui vivaient la même situation, et qui ont débrayé à 80%, intérimaires compris.

Après 3 jours de grève, un protocole de fin de conflit a été signé. Les 13 intérimaires présents sur place et 2 salariés du sous traitant seront embauchés en CDI le 17 novembre. Le recours au GEL est abandonné.

Malgré les difficultés liées au confinement, les grévistes n’ont pas esquivé l’affrontement. La précarité n’est pas une Fatalité, elle se combat.

Quand on donne sa parole, il faut la respecter.

Les grévistes l’ont rappelé à la direction.

Bisous

 



Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.