Appel de GreenPeace à mettre la pression sur Pompili

Vous pouvez faire entendre votre voix auprès de la nouvelle ministre : des éco-conditionnalités à la hauteur du défi climatique doivent être imposées aux entreprises polluantes bénéficiaires de l’argent public.

Comme vous l’avez sans doute vu, le nouveau gouvernement vient d’être nommé et c’est Barbara Pompili qui occupera désormais le poste de ministre de la Transition écologique.

Les débats parlementaires sur le troisième projet de loi de finances rectificative (PLFR 3), suspendus suite à la démission du gouvernement, vont reprendre prochainement. Nous ne devons pas relâcher nos efforts pour que des conditions écologiques et sociales à la hauteur soient imposées aux entreprises polluantes bénéficiant des deniers publics.

Sur ce dossier, Barbara Pompili, alors députée de la majorité LREM, a fait défection et n’a participé à aucune séance lors des discussions sur le texte à l’Assemblée nationale. Elle avait piscine. Pire, alors qu’elle portait un amendement ambitieux sur les éco-conditionnalités, elle a finalement fait le choix de rétropédaler pour cosigner un amendement au ras des pâquerettes, vide de toute ambition écologique, quand les rumeurs de remaniement sont devenues concrètes ! 23 milliards d’euros sont en jeu et pourraient être alloués aux secteurs automobile et aérien, sans qu’aucune contrepartie ne leur soit demandée. Quand remaniement rime avec reniement...

Maintenant qu’elle est ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili reviendra-t-elle sur sa position initiale dans ce débat crucial, pour dicter les exigences de la transition écologique à la majorité En Marche et au reste du gouvernement ? Pour la nouvelle ministre, c’est l’épreuve de vérité. Et nous sommes là pour lui donner un coup de pouce.

Vous pouvez faire entendre votre voix auprès de la nouvelle ministre : des éco-conditionnalités à la hauteur du défi climatique doivent être imposées aux entreprises polluantes bénéficiaires de l’argent public.

J’interpelle Barbara Pompili sur Twitter

J’écris à Barbara Pompili sur Facebook

Je contacte Barbara Pompili par téléphone au :
01 40 63 25 12
(numéro de sa permanence à l’Assemblée nationale)
ou
01 40 81 80 22
(numéro du ministère)

Merci pour votre inconditionnel soutien,

L’équipe Greenpeace

PS : pour en savoir plus sur le greenwashing de LREM, lisez notre article.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.