La gratuité des transports en commun : un modèle efficace ?

Depuis le 1er septembre, à Niort, tous les bus sont gratuits. La ville rejoint ainsi une liste d'une vingtaine de communes françaises. Mais le principe de la gratuité des transports en commun est encore souvent critiqué.

Par Charlotte Belaich 6 septembre 2017 - Libération

Un bus gratuit (le week-end seulement) à Dunkerque, le 23 juillet.Un bus gratuit (le week-end seulement) à Dunkerque, le 23 juillet. Photo François Lo Presti. AFP

Depuis le 1er septembre, Niort (Deux-Sèvres) se vante d’être le plus grand réseau de transports publics en «libre accès» en France. Comme l’avait promis le maire Jérôme Baloge pendant la campagne des municipales, les bus desservent désormais gratuitement 45 communes de la Communauté d’agglomération du Niortais (120 000 habitants). «C’est parti d’un constat : les transports collectifs ne sont pas pleins et les recettes de billetterie ne représentent que 10% du coût du réseau», explique à Libération l’édile, membre du Parti radical.

Suite ici

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.