Pétition en soutien à Tran To Nga et aux victimes de l’agent orange.

Il y a plus de 40 ans, la guerre du Vietnam s’achevait. Pourtant des familles entières souffrent encore des effets de la guerre chimique américaine menée entre 1961 et 1971.

dioxine-vietnam
Cette pétition en ligne s'ajoute aux 4 000 signatures déjà recueillies sur papier.


Il y a plus de 40 ans, la guerre du Vietnam s’achevait. Pourtant des familles entières souffrent encore des effets de la guerre chimique américaine menée entre 1961 et 1971.

Aujourd’hui, plus de 3 millions de personnes souffrent de maladies graves, de cancers et de handicaps suite aux épandages de défoliants et d’herbicides, en particulier l’Agent Orange contenant de la dioxine. Plusieurs centaines de milliers d’enfants forment une 3e et une 4e génération de victimes atteintes de malformations et de dysfonctionnements graves du système immunitaire et nerveux.

Les industriels connaissaient le danger de l’Agent Orange sur la santé humaine en le fabriquant et en ont augmenté la toxicité pour pouvoir le produire en masse.

Depuis 40 ans, ni le gouvernement américain, ni les fabricants de l’Agent Orange n’ont accepté de reconnaître pleinement leur responsabilité vis-à-vis des victimes.

En février 2009, la cour suprême des Etats-Unis déboutaient les victimes vietnamiennes de leur plaintes contres les 37 entreprises ayant fabriqué le défoliant (Principalement Monsanto et Dow Chemical) alors qu‘en 1984, les anciens combattants américains souffrant des mêmes maux avaient été indemnisés pour retirer leur plainte. 

L’utilisation de l’Agent Orange au Vietnam qui est pourtant le plus grand écocide et la plus grande guerre chimique de l’histoire reste encore trop méconnue. 

Face à cette tragédie, des citoyens et associations du monde entier se mobilisent au travers d’une campagne internationale pour :

soutenir les actions en justice contre les fabricants de l’Agent Orange notamment celle en cours de Tran To Nga, victime vietnamienne de nationalité française au Tribunal d’Evry

• exiger qu’une aide sociale et médicale soit apportée d’urgence aux populations les plus touchées

témoigner pour que ce drame ne soit pas oublié et servent pour les générations futures.


Collectif Vietnam-Dioxine

Pour plus d'information : www.vietnamdioxine.org

 Les associations faisant partie du collectif : Ad@ly, AAFV (Association d'Amitié Franco-Vietnamienne), ARAC (Association Républicaine des Anciens Combattants), le Comité français pour le village de l'Amitie Van Canh, Droit et Solidarité, FaAOD (Fonds d'alerte contre l'Agent Orange/Dioxine), le Mouvement de la Paix, MRAP (Mouvement contre la Racisme et l’Amitié entre les Peuples), Sông Viêt (Section francophone de l'Union Générale des Vietnamiens de France), Union des Etudiants Vietnamiens en France, Union des Jeunes Vietnamiens de France, Vietnam, les Enfants De La Dioxine.


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.