« Macron, t'es foutu, la jeunesse est dans la rue !»

Mardi 11 décembre, parcours (à confirmer) :

  • départ de la Place Saint-Michel à 12h.
  • escales prévues pour les étudiant-e-s qui finissent leurs AG vers 13h-13h30.

Rendez-vous particuliers:

  • 10h00: départ collectif de l'université Paris-1 Tolbiac, pour aller à St Michel

L'appel :

Le 6 décembre, dans la rue, et demain on continue !

Depuis plus d'une semaine maintenant, des milliers de lycéen-ne-s se mobilisent contre la sélection à l'université, contre la réforme du bac et contre le SNU (Service National Universel). Plusieurs centaines d'établissements ont été bloqués sur toute la France. Ce vendredi 7 décembre, ce sont plusieurs milliers de lycéen-ne-s qui sont descendu-e-s sur le pavé parisien pour manifester de Stalingrad à République.

Au niveau du mouvement étudiant, la veille, le rassemblement qui devait se tenir devant Campus France contre la hausse des frais d'inscription pour les étudiant-e-s étranger-e-s hors UE s'est lui rapidement transformé en une manifestation spontanée allant jusqu'à Gare de Lyon et réunissant plus de 5000 personnes. Plusieurs universités ont également été bloquées dans la semaine (Tolbiac, la Sorbonne, Censier, Nantes).

Le Round #2 contre Macron a donc bel et bien commencé : le rejet des lycéen-ne-s de Parcoursup, de la réforme du bac et du SNU, est rejoint par la grève des étudiant-e-s, par celle du printemps dernier qui reprend, contre l'augmentation des frais d'inscription, mais aussi contre toute forme de sélection à l'université (Plan Étudiant, suppression de la compensation et des rattrapages, etc). C'est un ras-le-bol général qui s'exprime contre des réformes qui se font au détriment de nos propres intérêts. C'est aussi l'expression d'une colère commune, celle des Gilets Jaunes, contre la vie chère.

Les Gilets Jaunes ont fait reculer Macron sur la hausse des taxes sur le carburant, à nous de le faire céder sur nos revendications.
Il est maintenant temps d'organiser la convergence entre lycéen-ne-s et étudiant-e-s. Tou-te-s en grève et dans la rue le mardi 11 décembre prochain ! 

Les rendez-vous lycéens et étudiants de la semaine:

resized-7f94b3642cb978e3eb96910b9a664351.png

Lien : https://paris.demosphere.net/rv/66073
Source : https://www.facebook.com/events/1257910183463…


1 2 3 4 5 6 7

Manifestation, blocages et occupations - lycéens

UNL-SD

Aujourd'hui, la mobilisation sociale française est inédite. Partout des lycéen.ne.s se mobilisent, et ce de manière massive . Malgré cela, le gouvernement a décidé de les mépriser en passant outre les inquiétudes des principaux et principales concerné.e.s.

Ce mépris du gouvernement... s'est retourné contre lui. Ce bouleversement de la situation permet aujourd'hui de contrer ce gouvernement aveugle et sourd à toutes nos préoccupations. Nous leur promettons un Mardi Noir.

Nous invitons donc tous.tes les lycéen.ne.s à se mobiliser par toutes les formes de mobilisations possibles, y compris par les blocages et les occupations, le 11 décembre 2018. Les revendication de l'UNL-SD sont simples: nous refusons la sélection à l'Université, le SNU (Service National Universel) et les réformes des bacs professionnels, généraux et technologiques. Enfin, nous voulons disposer de nouveau droits comme le développement et la gratuité des transports en communs, pour accompagner réellement la transition écologique.

https://paris.demosphere.net/files/images/proxy/45cddec4bb8856f68347.jpg?url=cb28292928b6d2d72f482ad62b29cfcc4dd74bcecfd5cf4d4dc94cd4772931c97029b60c377074344d2c77d3cb2a480700

Source : https://twitter.com/UNL_SD/status/10713305406…
Source : https://twitter.com/UNL_SD/status/10698542839…
Source : https://www.initiative-communiste.fr/jrcf/les…
Source : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Page…


1 2 3 4 5 6 7

Appel à la grève toute la semaine

et à la manifestation le 11 décembre 2018

SUD éducation 93

SUD éducation 93 est extrêmement inquiet de la répression qui s'abat sur les lycéen·ne·s de Seine-Saint-Denis et des quartiers populaires en général depuis le début de la semaine. Un pic de violence a été atteint : interventions policières avec grenades lacrymogènes, grenades de désencerclement, utilisation de lanceur de balles de défense (flashball) sur les parties vitales des élèves et sur les personnels, usage du taser, coups et blessures graves, humiliations, provocations, insultes. De nombreux·ses lycéen·nes ont été interpelé·es, placé·es en garde à vue (pour certain·es gradé·es près de 72 heures).

Un grand nombre de lycées sont concernés sur le 93 et plus largement en Ile-De-France : à Romainville au lycée Liberté, à Stains au lycée Utrillo, au Blanc-Mesnil au lycée Mozart, à Drancy au lycée Delacroix, à Aulnay-sous-Bois, au lycée Maurice Utrillo à Stain, à Garges-les-Gonesse (95) au lycée Simone de Beauvoir, à Ivry (94) au lycée Romain Rolland, à Nanterre (92) au lycée Joliot Curie, à Mantes-la-Jolie (78) au lycée Saint-Exupéry, et bien d'autres.

Des motions et communiqués de collèges et lycées en grève sont disponibles ici : https://www.sudeducation93.org/Mouvement-lyce…

La répression s'étend désormais aux collègien·nes et aux personnels se rendant sur leur lieu de travail.

La préfecture a donné l'ordre aux chef·fe·s d'établissement d'ouvrir les lycées et mobilise les forces de l'ordre, les CRS mais aussi la BAC, pour garantir leur ouverture, comme si nos élèves étaient des criminel·le·s. SUD Education 93 dénonce l'usage de ces armes qui mutilent, des LBD comme des grenades de désencerclement, sur nos élèves. Les forces de l'ordre mettent en danger la sécurité des élèves et des personnels.

Les revendications des élèves sont légitimes : ils et elles protestent contre les réformes inégalitaires qui mettent en danger leur avenir : réforme du bac, réforme des lycées, sélection à l'université… Si le mouvement est aussi fort en Seine-Saint-Denis, c'est parce que les lycéen·nes comme les personnels ne supportent plus ces conditions d'étude et de travail désastreuses. Les suppressions de postes et le manque de moyens largement dénoncés par les personnels des établissements du département depuis des années conduisent nécessairement à une expression violente de la part de la population scolaire. Encore une fois, plutôt que de donner aux lycéen·nes les moyens de s'organiser, d'exprimer des revendications en mettant des salles à disposition par exemple, l'institution envoie les forces de l'ordre pour gazer, matraquer, mutiler les lycéen-ne-s et les personnels. Les victimes sont nombreuses, les blessures graves et le droit d'expression, de réunion et de mobilisation des lycéen-ne-s n'est pas garanti.

Pour un plan d'urgence dans le 93 :

pour des postes d'administratifs, d'AED, de profs, pour une médecine scolaire décente !

  • SUD Education 93 appelle les personnels à se mettre en grève pour rejoindre les lycéen-ne-s en lutte contre les réformes réactionnaires, libérales et de tri social de Blanquer et pour protester contre les violences policières.
  • SUD Education 93 appelle les personnels à la grève et à se joindre à la manifestation lycéenne du mardi 11 décembre.

JPEG - 77.2 ko

Source : https://www.sudeducation93.org/Appel-a-la-gre…


1 2 3 4 5 6 7



 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.