Un appel à la reprise de Démosphère Paris

Après 13 années au service des luttes, l'équipe en place passe la main.

capture-d-ecran-2020-08-12-a-10-32-18
En 13 ans, nous avons publié près de 60 000 rendez-vous de manifestations, débats, projections, en gardant toujours la perspective d'une société radicalement plus juste et égalitaire. Le site a reçu 14 million de visites, dont 4,8 en 2019.

Cet outil, à l'apparence simple, ne fonctionnait pas tout seul. Chaque jour, la modération de Démosphère Paris/IdF partait à la recherche de rendez-vous, parcourant des centaines de pages web, blogs, posts Facebook, mails, posts Twitter... Les informations trouvées étaient évaluées au regard de notre charte, vérifiées, croisées, complétées, mise en forme, compilées, corrigées. Notre logiciel, très complet, nous aidait, mais la charge de travail était tout de même très conséquente. Au cours de l'année 2019, marquée par le mouvement des Gilets jaunes et celui contre la réforme des retraites, nous y avons consacré plus de 1700 heures. Ce travail était entièrement bénévole, nous n'avons jamais reçu de subvention. Les dons permettaient uniquement de couvrir nos dépenses techniques (hébergement des serveurs). Il a toujours été clair pour nous que cette charge de travail était intenable à long terme, mais nous avons persévéré autant que possible. À partir de janvier 2020, des problèmes personnels ont rendu la poursuite improbable et des difficultés liées à l'épidémie ont précipité la fermeture début mai.

Une reprise par d'autres de l'agenda Démosphère Paris/IdF est envisageable. Il s'agira pour nous de déterminer quels modes de fonctionnement pourraient assurer en même temps la quantité de travail requise et une politique éditoriale à la fois radicale et ouverte. Pour l'instant nous avons reçu de nombreux messages proposant de l'aide, mais n'avons malheureusement pas encore eu la disponibilité pour commencer les réflexions et les discussions sur un projet de reprise. Une piste à creuser serait le financement d'un emploi par un collectif d'organisations, mais elle soulève des questions délicates d'indépendance et de ligne éditoriale. Quel que soit le scénario, la participation de l'ancienne modération ne pourra être que marginale.

La plateforme technique (https://demosphere.net/), qui héberge une trentaine d'agendas (France, Grèce, Allemagne, Espagne...) continuera à être maintenue.

Un grand merci à tous ceux qui ont soutenu ce site par leur dons, leur participation, leurs messages de soutien et de diverses autres manières. Merci aussi à nos proches, sans qui ce projet n'aurait pas été possible.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.