Le département de l'Indre en zone occupée pendant la visite du Premier Sinistre

Effectivement, on avait jamais vu cela depuis la déroute d'une autre armée d'occupation...

14 Févirer 2019 - Source de l'article ci-dessous France Bleu

Indre : la carte des routes coupées à l'occasion de la visite d'Emmanuel Macron à Gargilesse-Dampierre ce jeudi matin

Mercredi 13 février 2019 à 17:26Par Frederic Denis, France Bleu Berry

La visite d'Emmanuel Macron ce 14 février dans l'Indre a des conséquences sur la circulation dans le secteur du Val de Creuse. De nombreuses routes vont être coupées dès 20 heures ce mercredi soir et jusqu'à demain 17 heures dans le secteur de Gargilesse-Dampierre où se rendra le chef de l'Etat.

Le village de Gargilesse-Dampierre dans le sud de l'Indre est déjà bouclée ce mercredi soirLe village de Gargilesse-Dampierre dans le sud de l'Indre est déjà bouclée ce mercredi soir © Radio France - Carl Dechâtre

Gargilesse-Dampierre, France

De nombreuses routes départementales et communales sont coupées à l'occasion de la venue du chef de l'Etat, Emmanuel Macron, ce jeudi 14 février 2019 à Gargilesse-Dampierre dans le sud de l'Indre. 

Vous retrouvez ci-dessous la carte des axes perturbés et le tracé de la déviation mise en place par le conseil départemental de l'Indre. Ces mesures entrent en application ce mercredi 13 février à 20 heures et jusqu'à demain jeudi 14 février 17 heures.

La carte des routes barrées à l'occasion de la venue du Président de la République ce jeudi 14 février 2019 à Gargilesse-Dampierre - Aucun(e)La carte des routes barrées à l'occasion de la venue du Président de la République ce jeudi 14 février 2019 à Gargilesse-Dampierre - Conseil départemental de l'Indre

Quasiment toutes les routes seront coupées dès 20 heures ce mercredi soir dans sept communes du Val de Creuse : Badecon-le-Pin, Baraize, Cuzion, Orsennes, Pommiers, Saint-Plantaire et Gargilesse-Dampierre où Emmanuel Macron est attendu demain vers 11 heures en mairie. Ces routes resteront interdites à la circulation jusqu'à jeudi 17 heures. Cette interdiction ne concerne pas les riverains et les véhicules de secours. Pour les autres conducteurs, le Conseil Départemental de l'Indre a mis en place une déviation de quelques kilomètres si vous devez vous rendre vers le département de la Creuse depuis Argenton-sur-Creuse, ou faire le trajet inverse.

Le village de Gargilesse-Dampierre déjà bouclée 

Le préfet de l'Indre a pris un arrêté pour mettre en place un périmètre de protection autour de Gargilesse-Dampierre. Depuis ce mercredi midi, les gendarmes contrôlent les accès au petit village de 300 habitants. Ils procèdent à des palpations de sécurité des personnes qui veulent accéder à la commune, des fouilles des bagages et des véhicules

Le périmètre de protection englobe la commune de Gargilesse-Dampierre et le village de Badecon-le-Pin. Il n'y a que quatre points d'accès situés sur les départementales 38, 39 et 40. Le préfet de l'Indre justifie cette mesure drastique par le risque d'actes de terrorisme pendant la visite du chef de l'Etat. Emmanuel Macron sera accompagné de quatre ministres ou secrétaire d'Etat et par une quarantaine d'élus ou de parlementaires. Les attroupements de personnes sont aussi interdits de 8 heures à 17 heures demain à Gargilesse-Dampierre.

Emmanuel Macron doit aussi se rendre vers 16 heures ce jeudi à l'entreprise "Egide Aviation" à Déols, près de l'aéroport de Châteauroux pour échanger avec une cinquantaine de chefs d'entreprise de l'Indre. Pas de restriction de circulation prévue pour l'heure dans le secteur de l'aéroport de Châteauroux-Déols, selon la Préfecture de l'Indre.

D'autres interdictions concernant l'ensemble du département de l'Indre

Le préfet de l'Indre a aussi pris d'autres arrêtés pour interdire temporairement le transport d'armes, de munitions ou d'objets pouvant constituer une arme par destination. La mesure s'applique depuis ce mercredi 13 février midi et court jusqu'au jeudi 14 février 20 heures. Même chose pour les produits combustibles, les acides, les artifices de divertissement et les articles pyrotechniques.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.