Leçons des politiques sanitaires des États et de l'UE face à la première vague Covid

L'IRES propose de voir dans quelle mesure les configurations institutionnelles et économiques des systèmes de santé ont influencé les interventions des États et pesé sur leur capacité à absorber le choc de cette première vague épidémique. Elle permet enfin de voir quelles leçons ont été tirées – ou pas – de cette première vague.

Source: Chronique Internationale de l'IRES N°171

Coordonné par Renaud GAY et Kevin GUILLAS-CAVAN

Alors que la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 touche l’Europe de plein fouet et menace l’Amérique latine, certains pays d’Asie, de même que les États-Unis, font face à un puissant rebond du coronavirus. La persistance de l’épidémie, son ampleur et son caractère mondialisé mettent durablement à l’épreuve les États, en particulier leurs systèmes de santé. Ils ont dû, lors de la première vague, déployer et mettre en œuvre des moyens inédits dans un temps très court pour y faire face.

C’est à la gestion sanitaire de cette première vague de l’épidémie de Covid-19 par les États et par l’Union européenne qu’est consacré le numéro spécial de la Chronique internationale de l’IRES. Pour les États, il s’agissait avant tout d’éviter la saturation des services de santé, notamment hospitaliers, mais aussi de renforcer le personnel soignant pour assurer la prise en charge des malades du Covid-19, et de disposer du matériel médical et de protection nécessaire, marqué par des pénuries.

L’évaluation de la surmortalité lors du premier pic épidémique au printemps 2020 fait l’objet d’un premier article. Neuf monographies-pays analysent les réponses apportées par des États aux systèmes de santé variés, dans l’Union européenne et dans le monde : la Chine, l’Argentine, les États-Unis, l’Allemagne, la France, l’Irlande, l’Italie, le Royaume-Uni et la Suède. Un article sur l’Union européenne vient interroger l’existence (ou non) d’une réponse coordonnée à ce niveau, et plus largement d’une Europe de la santé.

L’analyse de ces différents cas permet d’apprécier le degré de ressemblance ou de divergence des réponses apportées par les exécutifs nationaux, et de voir dans quelle mesure les configurations institutionnelles et économiques des systèmes de santé ont influencé les interventions des États et pesé sur leur capacité à absorber le choc de cette première vague épidémique. Elle permet enfin de voir quelles leçons ont été tirées – ou pas – de cette première vague.

La gestion sanitaire de l’épidémie de Covid-19 par les États :
recettes communes et logiques nationales 

Renaud GAY et Kevin GUILLAS-CAVAN

L’article propose une lecture transversale du numéro qui porte sur les mobilisations sanitaires de neuf États et de l’Union européenne face à la « première vague » de l’épidémie de Covid-19. En s’intéressant aux interventions publiques sur l’accès aux soins, les services de santé et l’industrie... Lire la suite

L’évolution de la surmortalité durant la pandémie de Covid-19 :
éléments de comparaison internationale

Pierre CONCIALDI

Cette note se concentre sur l’évolution de la surmortalité qui constitue l’indicateur le plus robuste, notamment en comparaison internationale, pour observer la dégradation de l’état de santé durant la «première vague» de la pandémie de Covid-19 au printemps dernier... Lire la suite

Chine. La mobilisation sanitaire des pouvoirs publics locaux :
le cas de la ville de Wuhan

Jingyue XING-BONGIOANNI, Jun CHU et Xuemin QI

En Chine, ce sont les gouvernements locaux, en particulier celui de la ville de Wuhan, épicentre de l’épidémie, qui ont joué un rôle clé durant la crise sanitaire. D’une part, c’est à cette échelle que les décisions importantes ont été prises ; d’autre part, la majorité des dépenses liées à la lutte contre... Lire la suite

Argentine. Une mobilisation forte, précoce… mais insuffisante de l’État fédéral

Virginia MELLADO et Arnaud TRENTA

Dès les premiers cas de Covid-19, le gouvernement fédéral argentin a pris des mesures fortes pour freiner la transmission du nouveau coronavirus et accroître les capacités des institutions sanitaires. Cette stratégie préventive a permis, dans un premier temps, de circonscrire l’épidémie à l’aire métropolitaine de Buenos Aires et de focaliser l’action de dépistage sur les quartiers populaires... Lire la suite

États-Unis. Système hospitalier, assurance santé et fédéralisme étasunien
 à l’épreuve

Catherine SAUVIAT

C’est aux États-Unis que l’épidémie de Covid-19 s’est montrée la plus meurtrière, bien que les dépenses de santé par habitant y soient les plus élevées au monde. Elle aura ainsi mis au jour de manière flagrante les apories chroniques du système de santé et de l’assurance santé... Lire la suite

Union européenne. L’Europe de la santé au prisme du Covid-19 :
quelles avancées ?

Gaël CORON et Catherine SAUVIAT

Les actions de l’Union européenne face à la crise sanitaire ont été contraintes par les traités (incompétence juridique) et de fait, par les ressources politiques et financières très limitées qui peuvent être consacrées à la politique de santé européenne. La sécurité des approvisionnements... Lire la suite

Allemagne. Une réponse coordonnée du système de santé
sous l’impulsion de l’État fédéral 

Marcus KAHMANN

L’Allemagne résiste relativement bien aux ravages de la pandémie. La crise sanitaire est l’occasion de révéler les importants moyens « proactifs » du système de santé, mais met aussi au jour des difficultés à les faire fonctionner. Si ces dernières n’ont pas produit davantage de dégâts sanitaires, c’est aussi... Lire la suite

France. Une gestion étatique centralisée et désordonnée

Renaud GAY et Monika STEFFEN

L’article analyse la gestion sanitaire de l’épidémie de Covid-19 par les autorités étatiques françaises de février à août 2020. Il met en évidence le caractère centralisé et relativement désordonné des interventions publiques qui s’explique par des logiques institutionnelles, politiques et économiques... Lire la suite

Irlande. Des fragilités du système de santé exacerbées par la crise sanitaire

Noélie DELAHAIE

La survenance de la pandémie liée au Covid-19 a mis à l’épreuve le système public de santé qui se trouve déjà dans une situation critique : carence en lits d’hôpital, absence de couverture universelle pour les soins de santé primaire, forte intrication des secteurs public et privé, avec pour résultat... Lire la suite

Italie. Après le choc initial, des ressources renouvelées
pour le système sanitaire, en attendant une réforme plus ambitieuse ?

Mara TOGNETTI-BORDOGNA, Battista Roberto POLILLO et Jean-Olivier MALLET

Premier pays européen touché par la pandémie de Covid-19, l’Italie a dû faire face à la crise en s’appuyant sur un système de santé affaibli par des coupes budgétaires après la grande récession de 2008-2009, et aux moyens variables selon les Régions. Les tensions entre l’État central, responsable... Lire la suite

Royaume-Uni. Une sous-estimation initiale du risque, puis une gestion chaotique

Jacques FREYSSINET

La sous-estimation initiale du risque engendré par la pandémie a laissé place à une gestion chaotique des étapes du confinement puis du premier déconfinement. La brutale diffusion du virus a mis en évidence les défaillances d’un système de santé soumis depuis les années 1980 à des politiques... Lire la suite

Suède. Une gestion singulière de la crise sanitaire, un système de santé décentralisé sous forte tension

Annie JOLIVET

La Suède a mis en place une combinaison d’interdictions limitées et de recommandations. La volonté d’anticiper et de gérer la crise du Covid-19 sur un temps long s’est appuyée sur un partage des tâches clair et connu entre agences gouvernementales, gouvernement et acteurs locaux... Lire la suite

 Télécharger l'ensemble de la Chronique

Fondée en 1989, la Chronique internationale de l’IRES est une publication trimestrielle qui décrypte et analyse l’actualité sociale, économique et politique à l’étranger. Cette volonté de regarder ailleurs correspond aussi au souci de favoriser un regard décentré sur les réalités et pratiques nationales.

Contact : Julie Baudrillard

julie.baudrillard@ires.fr -06 03 58 11 80

Un outil unique au service des acteurs de l’émancipation. Cliquez sur le logo

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.