Nouveau concert des grévistes de l'Opéra Garnier- vidéo

Et communiqué des grévistes de l'Opéra National de Paris et de la Comédie Française exigeant le retrait .

Orchestre de l'Opéra de Paris 18/01/20 à 15h - grêve pour les retraites © ARCHIVES-LIVE Ben Lx

Communiqué des grévistes

"Dans toute la France, à Paris, Marseille, Lyon, Lille, Nantes, Montpellier, et dans bien d'autres villes encore, le conflit pour lequel nous sommes tous ici réunis s'enracine. Cela fait 45 jours déjà que le mouvement social se mobilise contre un projet de réforme que le gouvernement prétend universel, au nom de l'égalité.

Nous, personnel de l'Opéra National de Paris, de la Comédie Française et de tous les établissements qui se reconnaissent dans l'esprit de notre lutte, restons profondément attachés à nos différences et particularités. Parce qu'elles sont le coeur du rayonnement de notre culture, parce qu'elles en sont la richesse, mais aussi l'incarnation de notre histoire commune. Pourtant, malgré notre union indéfectible, nos établissements culturels nationaux sont aujourd'hui menacés par ce projet de réforme inadapté à l'esprit d'exigence de nos missions respectives.

Parce que ce projet prétend réduire chaque emploi à une norme ..., parce que ce projet ne fait aucune distinction entre deux établissements, entre deux missions. parce que ce projet ne répond qu'à des normes comptables et administratives, nous ne pouvons l'accepter. Malgré les envolées lyriques apprises par coeur par nos ministres pendant leurs vacances de Noël, vacances prises sans vergogne en pleine crise sociale, et alors que le gouvernement ne cesse d'essayer de vendre son projet comme solidaire et juste, qu'en est-il réellement de la dimension humaine?

Nous ne sommes pas des fruits sur un étal de supermarché,chacun dans sa cagette et tous identiques les uns aux autres. Nous sommes des êtres humains qui cherchons la beauté et l'humanité, parfois désespérément, dans une expression collective et un esprit de partage qui est et sera toujours le nôtre. C'est ensemble, dans nos différences et particularités, que nous offrons le meilleur de nous même.

Et c'est dans cet esprits que nos différents statuts se sont construits au travers des années, des décennies, et des siècles passés. Telle est notre histoire commune. Que cette histoire ... nos régimes spéciaux. Conscients de cette chance unique, nous en demandons toujours le maintien. Une ligne budgétaire et une volonté d'uniformité sous couvert d'universalité ne saurait grandir une société et tenir lieu de politique fédératrice et fraternelle.

C'est pourquoi tous, au côté de tous nos compatriotes, de toutes les fonctions et établissements publiques ou privés, avocats, enseignants, médecins, infirmières, pécheurs, agents de la RATP et de la SNCF, nous restons solidaires au mouvement national et demandons solennellement le retrait des réformes."

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.