Pinault et Arnault dans le trafic des indulgences

En attendant, ils auraient demandé à l'Elysée d'avoir leur auguste visage sur une gargouille de Notre-Dame...

Résultats de recherche d'images pour « gargouille »

Pinault et Arnault donnent 300 millions pour Notre Dame de Paris mais detruisent hôpitaux, ecoles, gares, postes, maternites...et les vies des hommes en fraudant le fisc par milliards.

Arnault, 3ème fortune mondiale, qui gagne 7 millions de l'heure et réside en Belgique a aussi 200 filiales dans les paradis fiscaux pour payer le moins d'impôts possibles en France.

Pinault qui réside à Londres, a le siège de sa société Kering (Gucci, Bottega Veneta, Stella McCartney, Alexander McQueen, Balenciaga, Yves Saint Laurent, etc.) en Suisse qui bénéficie d'un accord fiscal avec les autorités suisses établissant à seulement 7 % son taux

Mais Pinault, Arnault & Co ne finiront pas dans les flammes car en en 1476, le pape Sixte IV a décrété que des indulgences peuvent s'acheter pour réduire le temps de purgatoire. Ce pape chéri par Pinault, Arnault & Co est ainsi à l'origine du commerce des indulgences dans l'Église de Rome.

Dans la sorcellerie catholique romaine, l’indulgence (du latin indulgere, « accorder ») est la rémission totale ou partielle devant Dieu de la peine temporelle parfois nommée pénitence encourue en raison d'un péché déjà pardonné.

Le Code de droit canonique consacre aux indulgences le chapitre IV du titre IV portant sur le sacrement de pénitence. Le canon 992 définit l'indulgence comme : « la rémission devant Dieu de la peine temporelle due pour les péchés dont la faute est déjà effacée, rémission que le fidèle bien disposé obtient à certaines conditions déterminées, par l'action de l'Église, laquelle, en tant que dispensatrice de la rédemption, distribue et applique par son autorité le trésor des satisfactions du Christ et des saints ». Cette définition est tirée de l'encyclique Indulgentiarum doctrina de Paul VI et reprise dans le Catéchisme de l'Église catholique au point 1471 suivie d'une explication.

L'ensemble des indulgences est présenté dans l'Enchiridion des indulgences publié par la Pénitencerie apostolique. Espérons que le général Jean-Louis Georgelin, nommé par MAC40 pour veiller sur Notre-Dame, ne manquera pas d'y inscrire nos parasites dorés.

Jamais sûrs de l'indulgences divine, ils se battent en attendant auprès du général pour obtenir leur noble face sur la gargouille ci-dessus.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.