Synthèse du "grand débat" du MAC40 avec sa cour d'ânes savants

Que les ânes, qui ne sont responsables, eux, d'aucune politique de prédation, soient excusés.

Les bonnes pratiques de la langue de bois - Franck Lepage © Citoylien

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.