22 mars, Mélenchon, gai rossignol, merle moqueur ?

Conjuguer unité et insoumission, cet art de l'humilité politique, essentiel pour bousculer l'ordre des choses... Et plus encore ?

20 mars 2018 - Antoine - NPA34

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-03-20%2Ba%25CC%2580%2B19.58.10.png


Quand Le Monde, vachard, va chatouiller la susceptibilité de l'Insoumis chef ... Non mais un titre comme ça, si ce n'est pas de la provoc... D'autant que le "soumetteur" serait rien moins que notre Olivier B... 

Tout cela me fait marrer mais je redeviens vite sérieux : le Monde se fait Mélenchon qui n'arrête pas de tanner les journaleux. Maintenant, nous dit-on, il y aurait un "parti médiatique" ... En fait JLM se fait prendre à son propre jeu de l'hypermédiatisation antimédiatique égolâtrique : il surjoue l'opposant aux journalistes qui ne seraient que les roquets des milliardaires qui tiennent la presse en oubliant que c'est plus compliqué (lire ici)... Et cela agace lesdits journalistes et ils l'écrivent bovinement ou vachardement, selon les cas... 

Tout ce tohu bohu médiatico-médiatique sert en fait à Mélenchon à meubler un temps politique qui, dans la logique électoraliste de la FI, devient vite vide entre deux élections (ce que paradoxalement confirment les partielles actuelles où la FI se prend des vestes). La FI n'a pas de stratégie du social, seulement une stratégie de l'urne qui ouvre des boulevards à ceux et celles d'en face. Au sortir de la présidentielle, il y a eu le buzz des parlementaires insoumis-omniprésents sur tous les créneaux (redondance fastoche, pardon, pour faire vite hyperbole) ... de l'Assemblée Nationale mais tout le monde voit que ça n'a aucun effet politique. L'electoralisme, il lui faudrait des élections tous les ans pour être crédible et encore... Mais là, comment faire face à un Macron qui, lui, est tout sauf électoraliste : élections gagnées, on fait ce qu'autorise le pouvoir du prince... Le pouvoir du prétendant au trône, tout républicain qu'il est...C'est pas bézef... Du moulinet et beaucoup de vent...

En fait les Insoumis, eh bien, au mieux ils aimeraient que le social les aide à gagner des élections : alors tentons le coup, disons-leur, chiche. participez avec nous à la généralisation des luttes et provoquons la chute du gouvernement, de Macron itou. Insoumis c'est là votre chance parce que tenir sans os électoral à court terme (et encore les Européennes, bon, vous savez..)... Donc, pour aller vite, on élaborera en marchant en manif..., on dit grève générale, gouvernement renversé et élections anticipées... Ah là non.... Ah bon ? Pourquoi... Ah oui, parce que c'est pas gagné qu'une grève générale ça fasse gagner des élections (68-chambre de droite introuvable, pas sûr que ça se répète mais pour la gauche qui se trouve enfin ?), ça pourrait même pas faciliter du tout des élections ? Oui, c'est vrai, pas des élections Ve Rép mais vous pourriez tenter insoumisement la VIe ... Bon, je sais c'est pas comme ça qu'il est prévu de passer à la VIe... La VIe doit en passer par la Ve pas par la chienlit... Ben, il est peut-être là le problème...La prise de risque : lancer le mouvement social sans arrière-pensées politiciennes et voir ce qu'il a dans le ventre, jusqu'où il pourrait lui prendre d'aller... L'aider à aller dans sa logique propre par où le social pourrait se découvrir politique : insoumis, c'est peut-être bien cela le nec plus ultra de l'insoumission, s'insoumettre à tous les schémas préétablis, laisser le neuf, l'inédit, poser ses jalons, tester s'il veut bien de la VIe mais accepter que cela ne soit pas le cas... 

Bon, sur cette idée d'aller là où le voudrait l'aléatoire se transmutant nécessité et configuration politique imprévisible, je m'en vais... Je vous laisse. Mais le Monde, c'est une vrai bande de provocateurs. Allons, Olivier B, vrai insoumis total, n'a pas soumis l'Insoumis...il lui a simplement mis dans le radar les "particules élémentaires" de ce qui s'appelle l'unité sans préséance de personne. Ne peut se sentir soumis dans cette affaire que celui qui penserait l'insoumission comme soumission des autres à soi. Merci Olivier d'avoir aidé à ce que cette mauvaise pensée reste refoulée... Les parlementaires insoumis ont signé l'appel à l'unité pour le 22...Pourvu que ça dure comme doit durer la révolte du 22 mars, date anniversaire trop précieuse pour qu'on la dilapide dans la division.

Allez Jean-Luc, lâche-toi, sois plus politique, moins politicien, 200% social, dégage tes crocs des journalistes, et, gai rossignol, merle moqueur, mords à pleines dents le temps des cerises qui ne te fera probablement pas président car ce n'est pas de président dont on a besoin. Si l'émancipation est bien l'horizon vers lequel nous devons, tous/toutes ensemble, aller, tous/toutes ensemble... insoumis jusqu'à plus soif en chantant : Macron, Philippe, Faure... Tout ça n'empêche pas, Nicolas, / Qu'la Commune n'est pas morte ! 

Antoine

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-03-20%2Ba%25CC%2580%2B22.19.22.png

Cliquer ici 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.