Violences policières : la stratégie vicieuse du chèque en gris -vidéo

Ne voulant pas apporter une réponse politique aux mouvements sociaux, la macronie choisit la voie autoritaire de la répression. Pour éviter d'avoir à reconnaitre les violences policières, les politiques en marche et les forces de l'ordre se couvrent mutuellement.

VIOLENCES POLICIÈRES : LA STRATÉGIE VICIEUSE DU CHÈQUE EN GRIS © Le Média

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.