Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10961 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 déc. 2017

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Découvrez ce qu’est une « Fiche S (Sûreté de l’Etat) »

Verser au dossier d’instruction d’un journaliste un document classé confidentiel et qui défraie la chronique médiatique depuis plusieurs mois, sur les questions de terrorisme autant que les abus de l’utilisation de l’état d’urgence ; Un document jusqu’alors jamais publié et jalousement gardé par le ministère de l’intérieur ? C’est comme un cadeau de Noël !

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

GASPARD GLANZ- 24 DÉCEMBRE 2017 -  Taranis News

La « Fiche S » a été mise en scène et instrumentalisée de toutes les manières imaginables ; politiquement, médiatiquement, judiciairement… Interprétée par certains comme la garantie d’une culpabilité pendant qu’elle soulignait une dérive de l’état pour d’autres : on a beaucoup spéculé sur sa forme réelle, son contenu, ses catégories et souvent le nom de ses porteurs.

Des journalistes sont aussi fichés et veulent savoir pourquoi en exerçant leur droit à l’information, comme n’importe quel citoyen en a le droit. Camille Polloni, journaliste pour le magazine Les Jours et fichée par l’armée, se bat depuis six ans pour avoir accès au contenu des données la concernant.

 Cette « Fiche S », il s’agit tout simplement de celle que mes avocats ont découvert dans le dossier judiciaire à la suite des 33h de Garde à vue que j’ai passé dans le cadre de l’évacuation de la jungle de Calais en octobre 2016. C’est dans le dossier de l’affaire du Talkie Walkie, pour lequel j’ai été condamné à 500€ d’amende après 250 jours de contrôle judiciaire et d’interdiction de me rendre dans le Pas-de-Calaism’empêchant d’y réaliser mon travail de journaliste, qu’apparait cette « Fiche S ».

N’ayant décidément pas beaucoup d’éléments servant à gonfler mon dossier d’accusation, à nourrir la thèse de ma prétendue dangerosité avérée devant la justice : les policiers qui ont mené cette enquête ont cru bon de souligner l’existence à mon encontre d’une « Fiche de renseignement S »… Qu’ils ont eu la MERVEILLEUSE idée d’intégrer au dossier d’instruction (celui auquel mes avocats et moi-même avons accès afin de préparer ma défense à l’audience), en guise de preuve de ma prétendue proximité avec « les No Borders du Calaisis » et « les Antifas de la région Lilloise ».

Une « Fiche S » intégrale publiée pour la première fois dans la presse

Verser au dossier d’instruction d’un journaliste un document classé confidentiel et qui défraie la chronique médiatique depuis plusieurs mois, sur les questions de terrorisme autant que les abus de l’utilisation de l’état d’urgence ; Un document jusqu’alors jamais publié et jalousement gardé par le ministère de l’intérieur ? C’est comme un cadeau de Noël !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
À La France insoumise, le flou de la réorganisation suscite des inquiétudes
Si des garanties sont données aux militants insoumis en vue d’améliorer l’implantation locale du mouvement, la composition de la nouvelle direction, restée jusque-là à la discrétion d’une poignée de cadres, fait craindre de mauvaises surprises.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Une école plus si obligatoire
Pour faire face à la menace de coupures d’électricité cet hiver, le gouvernement a brandi une possible fermeture des écoles le matin, au coup par coup. Cette politique repose, trois ans après l’épidémie de Covid, la question de l’obligation d’instruction des enfants, un principe sans cesse attaqué.
par Mathilde Goanec
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal
Les gueules noires du Maroc, oubliées de l’histoire de France
Dans les années 1960 et 1970, la France a recruté 80 000 Marocains pour travailler à bas coût dans les mines du Nord et de la Lorraine. La sociologue Mariame Tighanimine, fille d’un de ces mineurs, et la journaliste Ariane Chemin braquent les projecteurs sur cette histoire absente des manuels scolaires. 
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Fin de vie : faites vivre le débat sur Mediapart
En septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis qui rebat les cartes en France sur l'aide active à mourir, en ouvrant la voie à une évolution législative. Conscient que le débat autour de la fin de vie divise la société, le président de la République lance un débat national. Nous vous proposons de le faire vivre ici.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Fin de vie, vite
Le Comité Consultatif National d’Éthique considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». Transigeons un peu quand même ! Question d’éthique.
par Thierry Nutchey
Billet de blog
Mourir en démocratie — La fin de vie, une nouvelle loi ? (le texte)
Les soins palliatifs, et donc la sédation, ont désormais des alliés ne jurant que par eux pour justifier l’inutilité d’une nouvelle loi. Mais les soins palliatifs, nécessaires, ne sont pas une réponse à tous les problèmes. Si c'est l'humanité que l'on a pour principe, alors l'interdit actuel le contredit en s'interdisant de juger relativement à des situations qui sont particulières.
par Simon Perrier
Billet de blog
Récit d'une mort réussie
Elle avait décidé de ne plus souffrir. En 2002, La loi sur l'euthanasie venant d'être votée aux Pays-Bas elle demanda à être délivrée de ses souffrances.
par françois champelovier