Alain Badiou charge "Le Média" qui s'ouvre à la pub

Le philosophe français, "socio" du "Média", a écrit une lettre pour dénoncer la décision de tester la pub.

25 mai 2018 - Ozap

 De la pub sur "Le Média" ! Depuis le 13 mai, le média créé par des sympathisants de la France Insoumise s'est lancé dans une expérimentation en s'ouvrant à la publicité pendant quinze jours. Une vraie révolution passée inaperçue jusque-là, et révélée ce matin par Philippe Vandel dans la matinale d'Europe 1. Jusqu'ici, les frais de fonctionnement du "Média" étaient financés par ses adhérents, appelés "socios", mais "Le Média" explique dans un communiqué qu'il souhaite "évaluer la valeur de (ses) sites selon le modèle dominant" et "apprendre du système publicitaire dominant pour créer (son) propre système". Il précise qu'il s'attellera à proposer de la "publicité éthique" et que les annonceurs seront triés sur le volet.

"J'avoue que je suis très déçu"

Mais ces limites n'ont pas convaincu Alain Badiou, philosophe français de gauche, qui avait accepté de faire partie du projet et de rejoindre "Le Média" en tant que socio. Dans une lettre qu'il a envoyée au "Média", restée depuis sans réponse et qu'Europe 1 s'est procurée, il s'en prend à ceux qui ont décidé de se plier au modèle publicitaire classique. "En somme, déjà, vous rentrez dans le rang. Et vous masquez cette entrée par des antiphrases du genre 'tester notre valeur' ou 'publicité éthique'. J'avoue que je suis très déçu", commence-t-il.

"L'inclusion dans la circulation du Capital, sous la forme directe d'une rente publicitaire, est à l'opposé de tout ce que par ailleurs vous semblez affirmer. Vous savez parfaitement, mieux que tout le monde, que c'est par cette porte que se fait l'entrée des puissances dominantes dans tous les secteurs qui se proposent d'informer l'opinion", poursuit-il, espérant "un sursaut collectif" qui "barrera la route de ce qui a toujours été la croix des organes de presse : l'expansion de la diffusion poussant à une expansion financière mal contrôlée, laquelle, invariablement, fait de 'l'indépendance' journalistique une fiction propagandiste". 

A LIRE : "Le Média" : "On a tous été manipulés", dénonce Noël Mamère

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.