Chez Renault tous les syndicats votent contre le plan de restrucurations !

Ce vote contre le plan Renault d’économies constitue un changement par rapport aux acceptations par « l’alliance » CFDT,FO et CGC des plans de compétitivité et de suppressions d’emplois préparés par Ghosn.

 Source: NPA Auto Critique

Pour une fois, un Front syndical uni contre le plan d’économies ?. Au Comité central social d’entreprise qui s’est tenu mardi 29 septembre au siège de Renault  la CFE-CFC, la CFTC, FO et la CGT, c'est dire tous les syndicats représentés,  ont émis un avis défavorable au plan d’économies présenté pa la direction le 28 mai 2020.

Rappelons que celui-ci prévoit 2,15 milliards d’euros d’économies d’ici et 4 600 suppressions de postes en France. L’avenir de certains sites industriels est en suspens. La direction prévoit de fermer le site de recyclage de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) et d’arrêter d’assembler ses véhicules à Flins (Yvelines).

Ce vote contre le plan Renault d’économies constitue un changement par rapport aux acceptations par « l’alliance » CFDT,FO et CGC des plans de compétitivité et de suppressions d’emplois préparés par Ghosn. Le contexte électoral chez Renault, où cette alliance présente une liste commune pour l’ élection des représentants au conseil d’administration de Renault, du 5 au 8 octobre, est à prendre en compte. Mais  ce que l’on retient c’est ce vote de tous les syndicats contre ce plan d’économies.qui prévoit fermetures d'usines et suppressions d'emplois.

Maintenant il faut passer des communiqués de presse aux actions effectives. L’annulation, sous prétexte du covid, par la CGT du rassemblement prévu lors de la réunion ce comité central social d‘entreprise est à cet égard un mauvais signal pour la lutte nécessaire contre le plan de Renault, les fermetures d’usines et les suppressions d’emplois

Pour gagner, c’est la lutte tous ensemble qu’il faut préparer !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.