Chiapas: le gouvernement AMLO responsable de détentions arbitraires et tortures

Par le Comité Popular en Defensa de los Derechos Humanos, partie intégrante de la Red Nacional en Defensa de los Derechos Humanos (COPODDH - RNDDH)

Déclaration à lire ici en castillan

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.