Et l'or ?

Augmentation de l'once d'or de 24% en un an et du demi Napoléon de 42%!

Plutôt qu'un article, c'est une demande de débat ou d'éclaircissement par les spécialistes en économie qui ne manquent pas sur le site.

Je suis très étonné, que dans tout ce qu'on peut entendre à propos de l'économie, personne ne fasse cas de l'envolée des prix de l'or. Envolée du prix de l'or "papier", l'once augmente de plus de 24% en un an ! Mais surtout augmentation de l'or physique, celui que l'on peut qualifier de monnaie de réserve quand il s'agit de petites pièces comme le 1/2 Napoléon qui augment de plus de 40% en un an.

On dit qu'une part de cette augmentation serait due à l'achat d'or par certains états comme la Chine ou des pays émergents, mais ceci n'explique pas l'envolée de la "monnaie" or ( c'est à dire les pièces physiques que l'on met dans un coffre ou sous son lit) qui n'est pas seulement corrélée au prix de l'or boursier, mais qui le dépasse nettement, ce qui prouve des achats réels des pièces (dollars, Napoléons, Florins).

De plus, on constate que ce sont les pièces les moins chères qui sont les plus recherchées. A ceci, deux explications possibles : ce sont celles qui sont les plus accessibles à toutes les bourses (Le demi Napoléon est à 150€ environ pour un poids d'or de 2,90g, tandis que le 20 dollars américain est à 1500€ pour un poids d'or d'environ 30g), mais aussi qu'en cas de crise sévère ce sont les pièces les plus petites qui peuvent faire le plus facilement office de monnaie en lieu et place des devises nationales.

Bien entendu, le fait que le financement des dettes des états soit entré en territoire négatif (c'est à dire coûte de l'argent à celui qui prête) et que la bourse ne soit pas si folichonne qu'on le dit, la tentation doit être forte de mettre ses actifs financiers sous la protection de l'or.

Alors, tous aux abris ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.