Il a pris sa décision et il a lâché l'affaire dans l'émission, "On n'est pas couché".

En déclarant vouloir voter pour Jean-Luc Mélenchon au second tour s'il ne passe pas (ce qui est plus qu'une probabilité) au premier tour, Benoît dit (sans le dire) qu'il faut reporter les votes sur Mélenchon dès le premier tour pour que lui et ses soutiens puissent voter la France insoumise au second tour.

Cette fois, Benoît Hamon a fait le choix du coeur même si cela lui en coûte une grosse veste électorale personnelle au final. Bien joué stratégiquement, le perdant héroïque du premier tour sera le gagnant d'une alliance au second tour avec la France insoumise et au passage, il met une bonne claque à tous les socialistes de parti qui rejoignent la candidature d'Emmanuel Macron.

La France insoumise et Jean-Luc Mélenchon ont cette fois une vraie chance de figurer dans la finale du second tour.

Viva la Révolution française!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.