Attention, Paul Jorion peut vous gâcher les vacances!

Pour ceux qui attendent, en serrant les fesses que la crise se termine

Pour ceux qui attendent, en serrant les fesses que la crise se termine le plus tôt possible, écoutez bien cet économiste qui est un des rares à l'avoir annoncé dans l'indifférence générale en 2006.

Dans cette France mollassone qui se fait faire les poches pour sauver les banquiers, qui ne veut pas voter, qui baille devant des infos révoltantes, ce genre de voix devrait en aider certains à réfléchir.

Juste réfléchir, c'est tout ce qu'il reste...pour l'instant.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.