jean marie padovani
Abonné·e de Mediapart

608 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 sept. 2010

jean marie padovani
Abonné·e de Mediapart

salut à toi bon français ! par "des pas perdus" blogeur

jean marie padovani
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Comme tu dis, bon français, tu n'es pas raciste mais tu as voté Le Pen pendant 20 ans, puis en 2007 tu as choisi Sarkozy :

En voilà un au moins qui sait parler aux barbus, pensais-tu !

En qualité de bon français, tu en as marre de voir ton niveau de vie baisser, de subir le chômage, de cumuler les cdd et les contrats d'intérims alors qu'à côté, même si tu ne les as jamais vu, des Momos touchent des fortunes en allocs sans rien glander ! Bon, le seul que tu m'as montré, c'est Antoine de la COTOREP, invalide à 50 %, un sacré assisté qui a un peu trop respiré de l'amiante ! Comme tu me l'as fait remarquer, ce n'est pas vraiment un bon français puisque ses parents étaient portos !

Alors bien-sûr, en entendant le discours de Sarkozy à Grenoble, puis les déclarations de Hortefeux sur la déchéance de la nationalité, tu as cru faire un rêve éveillé... Mais quand Besson a affirmé vouloir fabriquer des bons français, tu as carrément joui de bonheur !

Alors là, tu les revoyais tous ces cons, ces bourgeois gueuler contre le gouvernement, crier au racisme alors qu'ils sont incapables de venir en aide aux bons français dans la misère. Pas vrai, non ? Cela t'a fait penser au 21 avril 2001 et aux jours suivants où ils n'avaient que le mot "démocratie" à la bouche... Ils savent, ces moralistes, ce que c'est de survivre en démocratie avec le RSA ?

Certes, la démocratie politique sans la démocratie sociale, c'est bancal. Mais, le problème, bon Français, c'est que tu as la mémoire courte.

Rappelle-toi que dans les années 80-90, tu avais eu les mêmes pensées et les mêmes réactions quand Charles Pasqua était ministre de l'Intérieur... Tu avais jubilé en l'entendant affirmer qu'il expulserait tous les immigrés sans-papiers, par train s'il le fallait !

Après, la gauche plurielle est revenue au pouvoir en continuant la même politique avec Rocard et sa misère du monde, puis le Chevênement avec sa racaille et ses centres de rétention, et enfin la droite, Chirac avec ses odeurs et le karcher à Beauvau.

La condition d'immigrée s'est durcie : regarde les camps de roms, les expulsions, les parents d'élèves raflés à la sortie des écoles, les travailleurs sans-papiers...

Et pourtant, toi le bon français, tu es toujours dans la même merde ! Tes proches aussi... On te l'avait pourtant dit que les lois racistes n'amélioreraient pas ta condition : plus la situation des étrangers se précarise, plus la tienne de bon français se détériore...

Tu ne trouves pas ça bizarre, étonnant, paradoxal, louche ? Non ? !!!

Tu n'as pas le sentiment qu'on t'a berné ? Qu'on t'a fait prendre des vessies pour des lanternes?

Les Le Pen et consorts ont affirmé que l'étranger, l'immigré, le nègre, le jaune, le bougnoule, le juif causait ta propre misère, en piquant ton job, tes allocs, ton confort... Et pourtant, malgré des lois anti-immigration de plus en plus dures, ta vie de bon français ne s'est pas améliorée.

Bon français, tu penses pas qu'en désignant un bouc émissaire, si bien identifiable, le FN et l'UMP n'ont pas détourné ton attention des vrais problèmes, des vraies causes, des vrais responsables ?

As-tu entendu les Le Pen, Sarko, Besson, ou Hortefeux dénoncer le Capital qui pique aux travailleurs plus de 120 à 170 milliards d'euros par an depuis plus de 20 ans ?

Ce n'est pas l'arabe du coin, avec qui tu fais ton tiercé, qui reçoit tous les ans un chèque du Trésor public de quelques millions d'euros au titre du bouclier fiscal.

Tu ne trouves pas ça bizarre que Sarko parle des Roms en pleine affaire Woerth-Bettencourt et en pleine réforme des retraites ?

Tu crois que c'est un hasard si Hortefeux annonce son projet sur la déchéance de la nationalité alors que le gouvernement négocie avec EDF-GDF des hausses de prix de près de 10 % et pique des sous aux offices HLM ?

Tu n'as pas l'impression de te faire manipuler quand Besson parle de fabriquer des bons français alors que Bachelot dérembourse de nouveaux médicaments et des soins hospitaliers ?

A la limite, bon français, tu es raciste, et c'est ton affaire, si tu désires rester dans la misère intellectuelle et la haine de l'autre... chacun ses fantasmes !

Mais, sers-toi au moins de ton cerveau de bon français !

Le racisme en politique n'est d'aucune efficacité pour améliorer la situation, la tienne, celle de tes proches, et des comptes publics...

Dis-toi bien bon français que Sarko, Le Pen et leurs amis n'iront jamais prendre l'argent là où il se trouve... Ça fait 30 ans qu'ils te montrent des leurres, les immigrés en l'occurrence, pour que tu ne te révoltes pas contre l'oligarchie et les réformes de régression sociale.

Alors à l'avenir, bon français, abstiens-toi de voter pour la droite et ses extrêmes qui comptent sur ta bêtise pour rester au pouvoir.

En attendant, descends dans la rue le 2 octobre contre le projet de réforme des retraites.

http://www.despasperdus.com/index.php?post/2010/09/29/salut-%C3%A0-toi-bon-fran%C3%A7ais#c4280

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les Chinois défient la répression dans la rue sur l’air de « L’Internationale »
Le mouvement de protestation contre les mesures anti-Covid s’est étendu ce week-end à l’ensemble de la Chine. Plus d’une cinquantaine d’universités se sont également mobilisées. Des slogans attaquent le Parti communiste chinois et son numéro un Xi Jinping. Une première depuis 1989. 
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« C’est un défi direct à Xi Jinping »
Pour le sinologue Zhang Lun, le mouvement de protestation en Chine est dû au sentiment de désespoir, en particulier chez les jeunes, provoqué par les mesures draconiennes de lutte contre la pandémie. Pour la première fois, les critiques envers Xi Jinping sont passées des réseaux sociaux à la rue.
par François Bougon
Journal — Europe
Bombardements russes : « Il n’y a aucune cible ici, ce sont des maisons, des jardins ! »
À Dnipro dans le sud de l’Ukraine, devant sa maison en ruines après une attaque de missile, l’infirmière Oxanna Veriemko ne peut que constater le désastre. Depuis le début de l’automne, la stratégie russe consistant à endommager les infrastructures fait de nombreuses victimes civiles. « Impardonnable », préviennent les Ukrainiens.
par Mathilde Goanec
Journal
Conditions de détention à Nanterre : l’État de nouveau attaqué en justice 
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise doit examiner ce lundi un référé-liberté visant à remédier d’urgence à « l’état d’indignité permanent et endémique au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine ». Les requérants dénoncent « l’inertie manifeste des autorités ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa
Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier
Billet de blog
Acte 2 d’une démission : la métamorphose, pas le greenwashing !
Presque trois mois après ma démission des cours liés à une faculté d’enseignement de la gestion en Belgique et la publication d’une lettre ouverte qui a déjà reçu un large écho médiatique, je reviens vers vous pour faire le point.
par Laurent Lievens