EN VERT ET CONTRE TOUT , LA CANDIDATE SANDRINE ROUSSEAU !

Dans mon précédent billet , j'insistai sur l'urgence de révolutionner la Politique par un changement radical de paradigme pour sauver la démocratie , malade de la Cinquième République . Entre temps , Sandrine Rousseau a émergé et a même failli battre par sa radicalité , Yannick Jadot , qui devra en tenir compte désormais pour la conquête de l'Élysée.

     Avec 25,19 % des suffrages exprimés , ce dimanche 19 septembre 2021 , Sandrine Rousseau est parvenue à se qualifier pour le second tour de la Primaire écologiste , en créant pour l'observateur désabusé que je suis , la première grande surprise politique de l'année 2021 , si pauvre en nouveautés ! On avait dû se contenter jusque là , d'un défilé pitoyable de revenants ou de fantômes décatis  , à droite comme à gauche , venant recycler devant des caméras usées , leur égos et leurs idées périmées .

  Voilà , donc cinq bonnes raisons de soutenir dans le nouveau rapport de forces , né de la Primaire écologiste , Sandrine Rousseau pour le bol d'air idéologique qu'elle nous offre mais surtout sa vision globale qui convient bien aux enjeux environnementaux .

  1)  Face aux urgences climatiques et politiques , " seule la radicalité peut nous protéger " (Sandrine Rousseau ) Une femme radicale qui face aux dangers mortels encourus par la nature et la démocratie , ne se contente pas de demi-mesures , pour rassembler à tout prix , mais veut trancher rapidement par une rupture profonde avec le capitalisme productiviste . Une candidate de gauche et fière de l'être ! Une des rares , à gauche , à avoir bien compris , du haut de son doctorat de sciences économiques , que le développement durable n'était qu'un oxymore trompeur et dangereux ! La bonne conscience du libéralisme : " le courage politique , c'est de dire que oui , il nous faut diminuer notre consommation de biens " . Même si , pour se démarquer de sa concurrente Delphine Batho , elle n'use du terme de décroissance qu'avec des pincettes , ça y ressemble fichtrement !

  2)  "L'écologie , ce n'est pas des hommes blancs à vélo dans les villes " Bien vu ! Ce qui séduit chez elle , c'est aussi sa volonté de transformer en profondeur les structures mentales qui régissent la politique et l'écologie . Je cite à nouveau : " il n'y a pas de transformation d'ampleur sans transformation de la structure du pouvoir qui est aujourd'hui dominée par les hommes " Qui osera prétendre maintenant que cet écoféminisme novateur , ne va beaucoup plus loin qu'une critique marxiste classique du capitalisme ?  A côté , les Mélenchon et Montebourg passent pour de vieux machistes patriotards et défenseurs du patriarcat !

  3) Cette remise en cause des vieilles structures patriarcales de pensée , on la retrouve évidemment dans ses propositions plus institutionnelles : en finir définitivement avec la cinquième République  , un régime taillé sur mesure pour des hommes imbus et obsédés maladivement par le pouvoir : " la priorité , c'est la sortie du présidentialisme , la diminution des pouvoirs du président " dit elle . Seule , une femme en sera capable , mais , pas n'importe quelle femme , peut-être une femme qui a souffert dans son corps et dans son âme  , d'humiliations par des hommes et qui sait de quoi elle parle !

  4) Ainsi , sur le plan plus psychologique et moral , Sandrine Rousseau a su montrer du cran et un certain courage personnel et médiatique lorsqu'elle a osé en 2017 , au sein de son propre parti EELV , accuser Denis Baupin de harcèlement et même d'agressions sexuelles , avec trois autres élues du parti . Après avoir pris ses distances avec son parti de coeur , elle y revient dans le seul but de laver toutes ces humiliations qui "ont des limites" déclare t-elle en septembre 2021 , lors du premier débat écologiste organisée pour la Primaire . La provocation de trop : " nommer à la tête de la police un ministre lui même accusé de viol " . Se présenter à l'élection présidentielle pour incarner cette souffrance et représenter toutes ces femmes violentées , privées de dignité , voilà qui ne manque pas de panache ! j'ai d'ailleurs remarqué dans ses soutiens une certaine Céline Sciamma ...

  5) Enfin , pour couronner le tout , n'oublions pas que Sandrine Rousseau , pendant sa traversée du désert entre 2017 et 2020 , ne s'est pas tourné les pouces , comme femme d'action aussi , elle a écrit "PARLER ", puis fondé discrètement une association du même nom pour aider concrètement les femmes victimes de violences sexuelles , mettant en oeuvre ses idées .

    Pour ces cinq raisons , espérons que cette perle rare dans le paysage politique actuel sinistré  , dominé par des hommes du passé , pèse de tout son poids pour dynamiser la candidature écologiste dans la course présidentielle  . En tout cas , si elle n'y parvient pas , on ne pourra pas dire " c'est la faute à Rousseau " !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.