Trump, alors !

Trump interdit le vapotage parfumé. Paraît que ce serait toxique. Nombreuses morts suspectes. Et les divers parfums contribuent à inciter les enfants. De plus en plus de gosses vapotent. Alors, un seul parfum autorisé, le parfum cigarette !

lucky-luke-brin-dherbe

La sinistrose a-t-elle vécu ? Les malfaisants et malfaiteurs vont-ils devoir quitter le haut du pavé, ou s’amender ? L’explosion en vol de Salvini, peut-être bientôt de Boris Johnson, font souffler une légère brise optimiste.
Mais ce matin, à la radio, j’en ai entendu une bien bonne. Trump interdit le vapotage parfumé. Paraît que ce serait toxique. Nombreuses morts suspectes. Et les divers parfums contribuent à inciter les enfants. De plus en plus de gosses vapotent. Alors, un seul parfum autorisé, le parfum cigarette !
Ça alors ! Trump héros de la santé publique. Ennemi déclaré d’un milliardaire producteur de cigarettes électriques ! Il a pas peur de contrarier son électorat, en passant pour un gauchiste ?

Ça ne fait rien, il y a des flics tapins étudiants bistrots Trump bien singuliers.

Allez, je déconne. Ce pauvre milliardaire, qui était en train de se faire des burnes en platine avec la vapoteuse, c’est rien qu’un empêcheur de marlborer en rond. Cette saloperie de e-cigarette, c’est une atteinte au cow-boy. Va passer pour un gay, Monsieur Marlboro, avec une clope à la fraise. Et surtout, c’est tous les cigarettiers qui trinquent. Sauvons l’haleine parfumée à la vraie clope, et les dividendes monstrueux du cancer.

Ouf ! J’ai eu peur. Le Trump way of life n’est pas mort. Il clope encore.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.