Conseil de lecture d’outre tombe

Je transmets juste, je connais pas. Vous pouvez en parler si vous connaissez.

brassens-chien

Je me suis replongé dans le petit livret qui accompagne mon intégrale Brassens. Il contient des photos très très chouettes, et sur l’une, prise devant un rayon de bibliothèque, j’ai pu lire un titre : la persuasion clandestine. Wikipédia a fait le reste. Vance Packard. C’est un économiste et un sociologue. Voyez la brève fiche. Je n’en sais pas plus que vous. Aucun rapport avec la poésie, la chanson. Peut-être avec l’anarchisme ? Je vais peut-être essayer de trouver la persuasion clandestine.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Vance_Packard

 

Pauvre Jojo. Ce qu’il me manque ! Il aimait trop la viande, certainement. (c’est pas la pipe, le cancer, c’était pas au poumon). On a perdu combien ? vingt ans, trente ans, quarante ans ? de poésie, de musique et de philosophie. Pauvre de nous.

À la fin du livret, il y a quelques paroles. En voici trois :

brassens-jeune-guitare
Chaque fois que je perds un ami, je meurs.

La seule révolution c’est de s’améliorer soi-même en espérant que les autres fassent la même démarche. Crois-moi, c’est le seul chemin.

Si tu veux être ouvert à toutes les amitiés, tu n’es l’ami de personne.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.