Jean Michel GUIART
Doctorant en sciences sociales
Abonné·e de Mediapart

318 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 juil. 2022

Décoloniser les esprits

Jean Michel GUIART
Doctorant en sciences sociales
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je n'ai cessé de chercher ma place où qu'elle soit où qu'elle fût. En l'état, actuel des choses, elle transparaît une absence de parole celle renvoyant, à mon récit. Qui pourrait se contenter d'inégalités produites par la cité, pour ne citer qu'elle ?

Face à une surdité prenant en émoi les gens qui peinent à faire entendre des contrastes quand bien même seraient-ils dans le sens d'une histoire commune. Tandis qu'il n'y a pas " d'ère du temps ", il y a des voix inaudibles qui en se multipliant laisse percevoir des murmures. Dans l'ombre de la cité règne une assignation pour ceux qui ne sont rien. Alors ces voix pèsent les mots de la grogne sociale. La chose n'est pas rendue publique de ces " choses " performant dans l'obscurité loin d'une méritocratie  teintée de reconnaissance légère. Hormis les compétitions sportives d'envergures internationales qui voient s'animer des corps comme florilège pour ceux dont les origines renvoient aux colonies quand ils sont couverts de succès ou au contraire renvoyés à leurs origines enclines aux désarrois.

Dans le pays des droits de l'homme lors de matchs de football, le fait de poser un genou à terre contre le racisme est mal vue. Tandis que dans ce genre de compétition, le racisme arbore des valeurs commerciales.

Un politiquement correcte qui a bon dos quand il fait de l'ombre à la dignité. Il faut croire que les dignités ont des emblèmes plus légitimes que d'autres.

L'important est de savoir se réinventer diront certains là où on a du mal à considérer la diversité. 

Selon des hommes de paille brandissant de terribles menaces pour justifier leurs existences politiques. Aussi étranges soient-elles ces menaces servent à s'éloigner de notre maison commune comme planète. En s'attachant à son précieux lopin de terre pour y arroser des racines civilisationnelles eugéniste celles valorisant l'exclusion et l'indifférence.

Face à un monde qui rejette de plus en plus une interprétation unilatérale. La lumière commence à se faire sentir sur les différents versants de l'histoire. Un rendez-vous avec l'histoire qui ne consiste pas à se flageller, mais bel et bien d'honorer l'histoire de la commune humanité, pour que les générations futures qu'elles quelles soient, n'aient pas à rougir de cette écriture commune. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin
Journal — Fiscalité
Quand le Sénat américain ignore la grammaire des affaires
Impôt minimal pour les multinationales, taxe sur les rachats d’actions, contreparties aux aides d’État… même si le plan climat et le plan pour la lutte contre l’inflation adoptés par le Sénat américain ne sont pas aussi ambitieux qu’espéré, ils ouvrent des brèches dans des dogmes acceptés depuis des décennies.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua
Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou