Le voyage

Une invitation au voyage

 

 

Je dois fuir cette vie qui me ronge

Je dois trouver ma place dans ce monde

Puisqu'elle n'est plus ici, plus maintenant

Je dois partir pour savoir qui je suis

Je dois partir pour comprendre d'où je viens

 

 

Traverser ses lignes imaginaires

Que l'on nomme frontières

Qui n'ont d'égales que mes peurs les plus profondes

Et pourtant de ce périple, j'en savourerai chaque minute

Car rien ne compte plus pour moi, que de m'évader

 

 

Mais comment font ses gens qui se disent libres

Sans avoir de contrôle sur leurs vies

Je ne comprends pas

Parfois je ne me comprends pas moi même

Si je l'avais su avant, j'aurais déjà pris la route

Avec le soleil et les étoiles pour seule carte

 

Je dois arpenter le monde

Remplir mon être, de couleurs, et de paysages

De sons, et de cultures que je meurs de connaitre

Qu'y a-t-il de plus trépidant ?

Que d'être témoin, de la beauté du monde

 

Sur la route, je ferai offrande à tous les Dieux

Pour que mon voyage, en ces lieux soit plus beau

J'apprendrais des mots pour que les échanges soient  chaleureux

Qu'importe la distance parcourue

Le monde me tend les bras

Via l'appel d'une irrésistible liberté

Tel un ardent désir d'ailleurs

Une quête existentielle

Avec la mort comme seule limite

 

 

Au diable les médisants, et autres sceptiques

Demain je partirai

Vivre de rencontres et de partage

Là où la richesse

Ne se compte que par de radieux sourires

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.