Une République exemplaire

C'est ce que le candidat MACRON nous aveoit promis lors de sa campagne électorale. Et nous sommes nombreux à y avoir cru!

UNE  RÉPUBLIQUE  IRRÉPROCHABLE !

 

C’est ce que le candidat MACRON nous avait promis lors de sa campagne électorale. Et nous sommes nombreux à y avoir cru.

En plus, dès le début du quinquennat, il nous avait donné des gages en exfiltrant du Gouvernement trois ministres et non des moindres. Ainsi M. BAYROU et Mmes GOULARD et SARNEZ ont-elles été remerciées vite fait.

Malheureusement les choses ont vite évoluées et une simple mise en examen s’est rapidement avérée insuffisante pour débarquer un ministre. Le Ministre de l’Intérieur a conservé son portefeuille au motif affiché qu’un statut de témoin assisté n’était pas une mise en examen, ce qui est factuellement exact. Mais il est surtout vrai que Gérald DARMANIN est déjà le troisième ministre de l’intérieur de ce quinquennat et le remplacer pour en mettre un quatrième aurait vraiment fait désordre !

 Le cas le plus emblématique est celui du Garde des Sceaux, mis en examen,  et également le troisième à occuper ce poste,  mais dont le PR a un grand besoin pour faire barrière aux éventuels problèmes judiciaires qui pourraient se dresser sur son chemin en cette fin de mandat comme l’emblématiques dossier BENALLA qui tarde à émerger du labyrinthe de la Justice.

Qu’arrivera-t-il au Ministre Alain GRISET qui sera jugé le 22 septembre prochain ?

On attend avec impatience la décision de l’Élysée. La solution la moins « embêtante » pour E. MACRON serait une démission de ce Ministre s’il est condamné et quelle que soit cette condamnation.  

Comme on peut s’en rendre compte, l’exemplarité de notre République, est surtout un problème de circonstances et de calendrier politique !

 

J.M. 01.08.21

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.