Impôts nouveaux?

IMPÔTS NOUVEAUX ?

 

Ils nous ont dit qu’il n’y aurait pas d’impôts nouveaux ce qui ne veut pas dire qu’il n’y aura pas plus d’impôts ! Et c’est en fait ce qui se réalise.

Le carburant a augmenté de 16%, le gaz de 18%, l’électricité de 0,5% et augmentera encore de 5% au 1er janvier prochain et une TVA de 20% est appliquée sur l’envoi des petits colis !  

Toutes ces augmentations vont rapporter gros à l’État par le biais de la TVA sur l’énergie et par l’augmentation du E-commerce.

Pour le gaz et le carburant, Bercy se défend en nous affirmant que c’est la faute des pays producteurs !

Mais pour ce qui est de l’électricité on a du mal à comprendre ces hausses. On nous dit qu’il s’agit de financer l’entretien et le maintien à niveau des centrales nucléaires, sauf que pour toutes entreprise bien gérée, on prévoit les dépenses à venir et on provisionne ne conséquence. Cela voudrait-il dire que cette grosse machine qu’est EDF serait TRÈS mal gérée et qu’elle n’aurait pas fait les provisions comptables nécessaires ?

Pour l’augmentation de 0,5% du prix de l’électricité au 01 août 2021, on nous dit que c’est dû à l’intégration du TURPE ( ???). Ne faudrait-il pas plutôt dire TURPitudes ? Car en dépit de toutes ces hausses que nous subissons, à chaque orage un peu fort, à chaque chute de neige ou coup de vent, ce sont des dizaines, voire des centaines de milliers de nos concitoyens qui sont privés de courant, mais peut-être bien que ni les dirigeants d’EDF ni nos politiques, ne sont pas au courant !

Nous ne pouvons compter sur l’exécutif, ni sur nos élus de la majorité pour protester, car le monde de l’énergie a pris la précaution depuis de très nombreuses années d’opacifier ce secteur qui est devenu « pas touche ! ».

À titre d’exemple, depuis de très nombreuses années nous finançons directement les retraites des électriciens et des gaziers par le biais de cette ligne qui figure sur nos factures et qui s’intitule pudiquement (ou lâchement !)  « Contribution Tarif Acheminement » !!!

Le fait que ces messieurs n’osent pas appeler un chat un chat, montre à quel point il s’agit d’un mauvais coup ! Curieusement, le plan de réforme des retraites ne parle pas de cette partie de leur financement !!!

Peut-être que durant ce mandat nous n’aurons pas de « nouveau impôts », mais soyez assurés que nous en payerons plus, essentiellement par le biais des impôts indirects et des taxes, et après l’élection présidentielle de 2022, on aura droit à un autre langage…quel que soit le gagnant.

Et pendant ce temps, ni les salaires ni les pensions n’augmentent. Bien au contraire, avec l’inflation et les diverses hausses, notre pouvoir d’achat est à la baisse !

 

J.M. 02.08.21

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.