jean munch
Abonné·e de Mediapart

890 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 déc. 2022

jean munch
Abonné·e de Mediapart

Les jeux de l'hubris

En 2024, c'est à dire dans une petite vingtaine de mois ....

jean munch
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

LA  MUNCHLINE  DU  04.12.22 bis

Les jeux de l’hubris !

En 2024, c’est-à-dire une petite vingtaine de mois, se tiendront les JO de Paris. Lorsque ces jeux ont été décidés, la situation financière de notre pays n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui après une pandémie, une crise de l’énergie et une inflation que nous n’avions pas connue depuis longtemps !

A l’image démesurée de la cérémonie d’ouverture dont l’aspect sécuritaire est sans garantie, ces jeux vont « cramer » la caisse, enfin ce qu’il en reste.

Avant qu’il ne soit trop tard, il faut que d’urgence on se penche sur une révision à la baisse du projet initial, de faire les coupes nécessaires et d’élaguer le dispositif afin de l’alléger financièrement parlant.

Nous ne sommes pas le Qatar, ni les USA, ni l’Arabie Saoudite, ni la Russie, ni la Chine etc. Nos sommes un petit pays de 67 millions d’habitants dont les besoins sont immenses dans tous les domaines : défense, santé, éducation, recherche, justice et j’en passe. 

Mais, fidèle à cette image et cette réputation d’arrogance qui nous colle à la peau et qui est entretenue vaille que vaille et avec une constance quasi maladive par nos présidents successifs, depuis quasiment toujours, nous avons la fâcheuse habitude de péter plus haut que notre cul au risque de prendre des éclaboussures plein la figure !

L’hubris de notre Président est tel qu’il fait et fera tout, afin que ces jeux puissent se tenir comme cela avait été prévu. Et tant pis pour la piétaille !

Ainsi, si notre exécutif ne bouge pas le petit doigt pour faire baiser le coût du KWh, c’est parce que cela rapporte bonbon en matière de TVA, beaucoup plus que les divers « chèques » consentis par la générale Bornaparte.

L’électricité que nous fabriquons à relativement bas coût et de moins en moins cher en fonction de la remise en route de nos centrales est vendue aux étrangers mais surtout aux Français, au prix du marché, c’est-à-dire au prix ultra prohibitif du Gaz. Et comme nous avons besoin de cette TVA pour financer les JO, les divers « chèques » et le quoi qu’il en coute, alors tant pais pour les grincheux et tous les autres. Il faudrait peut-être que nos élus et nos journalistes politiques et d’investigation mettent le nez dans les rentrées fiscales car pour le simple pékin ce n’est pas chose aisée !

Les JO sont une question de fierté nationale que diable ! Alors faut ce qu’il faut !!!

Quand je pense à notre pays, je revois un passage des « Trois Mousquetaires » quand d’Artagnan par mégarde, dévoile que la superbe tenue de Porthos n’était qu’apparence, ce qui lui a valu son duel avec ce dernier ! Nos dirigeants et notre Président en tête, sont un peu tous des Porthos, ne leurs en déplaise !

J.M.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte