C'est confirmé...

comme nous l'avons écrit, l'affirmation répétée comme quoi il n'y aurait pas de nouveaux impôts..

C’ EST  CONFIRMÉ !!!

 

Comme nous l’avons écrit l’affirmation répétée comme quoi il n’y a aurait pas de nouveaux impôts relève de la méthode Coué et de la rhétorique.

Peut-être qu’il n’y aura pas de nouvel impôt stricto sensu, mais techniquement ce ne sera obligatoire comme on le voit déjà.

La suppression de la taxe d’habitation a été un calcul politique que peut être au fond de lui E. MACRON regrette déjà. Certes l’annonce était tentante, mais budgétairement désastreuse car il fallait que Bercy trouve les milliards pour compenser les budgets des communes d’autant que le Conseil Constitutionnel a étendu cette mesure à tous les Français.

Politiquement cette mesure est la marque d’un centralisme aussi peu démocratique que possible car en fonction des circonstances l’exécutif pourra toujours invoquer des contraintes particulières et demander aux collectivités de trouver dans leur gestion les moyens budgétaires dont elles ont besoin.   

Il y a toujours la CSG avec laquelle Bercy peut jouer à sa guise et comme nous l’avons écrit, il y  a eu la prolongation de la CRDS jusqu’ en 2033. Comme les médias l’ont rapporté, de nombreuses collectivités  ont été contraintes d’augmenter leurs taux des taxes foncières afin de compenser les baisses de rentrées fiscales de la taxe d’habitation sur laquelle elles n’ont plus la main et la vague des résidences secondaires qu’a entrainé la Covid sera bénéfique pour elles.  

En fait quand Jacques Chirac disait que les promesses n’engagent que ceux qui y croient, il n’avait pas tort !

 

J.M. 05.05.21

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.