Centralisme démocratique...en pire!

il y a peu nous avons écrit que le Président MACRON, par la multiplication annoncée des Conventions citoyennes, voulait mette sur la touche. ...

CENTRALISME DÉMOCRATIQUE….EN PIRE !!!

 

Il y a peu nous avons écrit que le Président MACRON, par la multiplication annoncée des Conventions Citoyennes, voulait mettre sur la touche le régime parlementaire comme il l’a fait pour les partis politiques traditionnels.

Aujourd’hui en imposant au nouveau Premier Ministre Nicolas REVEL l’un de ses tous proches en tant que Chef de Cabinet à Matignon, il indique clairement que ce sera l’Elysée qui gouvernera la France, Jean CASTEX étant relégué au rang de secrétaire Général du Gouvernement sous le contrôle permanent de son chef de cabinet. Du jamais vu !!!

La France entre dans un régime ultra présidentiel comme elle n’en a jamais connu et si on ajoute au tableau la multiplication des Conventions Citoyennes on assiste à une sorte de renaissance en pire, du centralisme démocratique.

À part les révoltes comme le mouvement des gilets jaunes ou celui des hospitaliers et les révolutions, rien ne vient jamais de la base contrairement à ce que pensent les rêveurs et les ignorants, et l’Elysée y veillera.

Pour ceux qui en doute, il faut rappeler la vaste collecte de doléances faite par les marcheurs durant la campagne présidentielle de 2017 et dont les conclusions ont fini au fond d’un placard. Et pourtant tout ce qui a éclaté un peu plus tard avec les gilets jaunes y était contenu et on aurait pu faire l’économie de ce mouvement social si ce vrai travail

Afin de saborder le mouvement des gilets jaunes, E. MACRON a lancé le Grand Débat National et a lui-même entamé une série de réunions avec public trié sur le volet. Faut tout de même pas rêver !

Ces jours-ci, on vient de boucler la Convention Citoyenne montée avec un faux tirage au sort et cornaquée par des fidèles du Président afin de ne surtout pas proposer de solutions innovantes. Bien entendu, il a été dit que les propositions seront transmises à l’Assemblée Nationale, sauf qu’avec une majorité de Marcheurs drivés par les Whips du parti, il n’y arien à craindre !

En fait toute l’action présidentielle se résume à des opérations de communication. De la com, du baratin de bateleur de foire. Parfois en écoutant les allocutions présidentielles on a l’impression d’entendre Kaa, le serpent charmeur de Mowgli et sa formule hypnotique « aie confiance… » .

Peut-être que les hospitaliers auront droit à un petit quelque chose, car trop de promesses ont été faites et que par ailleurs, il ne faudrait pas que ressortent les insuffisances de celui qui fut conseiller à l’Elysée puis Ministre de l’Économie en 2016, lorsque les décisions y ont été prises pour autoriser le démantèlement de l’usine de masques de Plaintel et toutes les autres décisions qui ont abouties à la Grosse Cacophonie que nous avons connus avec la gestion de la crise de la Covid 19.

Toutes les promesses, tous les espoirs d’une gouvernance ouverte et horizontale nés lors de la campagne de 2017, sont balayés comme on pouvait le pressentir en voyant le jeune président venir se faire sacrer devant la pyramide du Louvre comme le Nouveau Pharaon. Toutes les craintes se sont réalisées…en pire.

 

J.M. 05.07.20

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.