La "pipe" présidentielle

Nicolas SARKOZY nous avait vendu la "valeur travail" et Emmanuel MACRON l'a suivi sur ce terrain. La différence est que le président actuel...

LA « PIPE » PRÉSIDENTIELLE

 

Nicolas SARKOZY nous avait vendu la « valeur travail » et Emmanuel MACRON l’a suivi sur ce terrain. La différence est que le président actuel va beaucoup plus loin en voulant faire voter en loucedé une loi qui permettrait l’ouverture des magasins d’alimentation jusqu’à minuit sans compensation !

Ce projet a été largement précédé par une impunité totale pour ceux des magasins très nombreux qui restent ouverts largement après la limite de 21h. Ce laxisme voulu est destiné à mettre en place des habitudes qui feront naître un besoin et par là accepter la loi sur l’ouverture générale jusqu’à minuit.

On doit tout de même se poser la question sur le bénéfice net de cette ouverture prolongée. Peut-être que les inspirateurs de ce projet sont les groupes professionnels du commerce qui se sont rendu compte que ces ouvertures n’étaient pas rentables en raisons des fortes compensations qu’ils ont dû concéder, d’où la suppression de celles-ci dans le projet ajourné.

Ainsi que nous l’avons écrit il y a peu, notre président veut américaniser la France en oubliant les incidences sur notre mode de vie, sur la vie de famille des salariés concernés et des problèmes de sécurité qui ne manqueront pas de se poser.

Notre président nous la « baille belle » avec les valeurs travail, et on même temps il fait un enfant dans le dos aux salariés de ces magasins.

Selon une expression macronienne utilisée à plusieurs reprises par lui, les déclarations sur la valeur travail semblent bien relever « de la pipe » !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.