En marche !!!

il y a longtemps et régulièrement que nos écrivons que nous allons vers la privatisation d'une grande partie de nos activités du domaine gouvernemental en commençant par la santé...

EN  MARCHE !!!

 

Il y a longtemps et régulièrement, nous écrivons que nous allons vers la privatisation d’une grande partie de nos activités du domaine gouvernemental en commençant par la santé tout simplement parce que nous sommes prêts à payer pour la conserver.

Cette privatisation a été organisée depuis longtemps et de façon inexorable.

Le grand signe donné a été la mise en place de la complémentaire pour tous par François HOLLANDE. C’était une idée généreuse, sauf que pour être de gauche il aurait fallu que l’on exige des régimes généraux que sont la CNAM et la CRAV de proposer elles aussi leurs options complémentaires. Cela n’a pas été fait et toute la branche des investisseurs s’est engouffrée dans ce créneau prometteur de larges bénéfices à venir. Il suffit de compter les spots publicitaires dans les médias !

Et a pandémie aura été un révélateur un accélérateur du processus. 

Nous avons raté la prévention car on avait « oublié» au fond des tiroirs ministériels le « Plan de Prévention et de Lutte Pandémie Grippale », un très bel outil de 73 pages, bien construit et qui avait tout prévu. On a loupé le coup des masques parce qu’un imbécile avait décidé de dissoudre l’EPRUS, l’organisme logistique du Ministère de la Santé et qu’un autre imbécile a « oublié » de gérer le stock stratégique de masques que l’EPRUS avait constitué. On a loupé le premier confinement parce qu’il fallait absolument faire le premier tour des élections municipales. On a loupé le déconfinement parce qu’on nous avait annoncé l’arrivée des jours heureux. On loupé la campagne de vaccination parce qu’on a commencé trop tard la campagne pédagogique du consentement à la vaccination et surtout parce qu’il n’y a pas de logisticiens dans les cabinets ministériels et pas de plan de vaccination, « l’intendance » ayant toujours été méprisée par des gens qui n’ont pas compris que la logistique devait précéder l’action. 

Alors parce que nous n’avons pas de plan de vaccination  de masse, le gouvernement « découvre » que le secteur privé peut faire le job et il fait appel à trois opérateurs privés, bien entendu sans mise en concurrence, sans appel d’offres, urgence obligeant !

Comme nous l’avons écrit, la santé sera le premier domaine à passer largement dans le secteur privé d’autant que le « trou de la sécu » que le gouvernement s’est très largement creusé et cela a commencé fin 2019 lorsqu’a été prise la décision de ne plus compenser budgétairement les conséquences financières des décisions prises.

Dans les mois à venir, lorsque la pandémie sera jugulée, on apprendra que le rapport entre le régime général et les régimes complémentaires sera revu au profit des dernières et peut être une augmentation de la CRDS, voire de la CSG.

Devant le montant colossal de la dette, d’autres mesures de privatisation seront prises, n’en doutons pas !

 

J.M. 14.01.21

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.