RETRAITES

On vient d'apprendre par le Conseil d'Orientation des retraites, le COR, que le déficit du régime des retraites ...

RETRAITES

 

On vient d’apprendre par le Conseil d’Orientation des Retraites, le COR, que le déficit du régime de retraite était d’environ 25 Milliards d’euros ! Bien entendu, et ce n’est pas entièrement faux, la pandémie est une des causes principales de ce gouffre financier.

Mais en fait nous constatons le résultat de la politique gouvernementale commencée sous le quinquennat de Nicolas SARKOZY, suivie par François HOLLANDE et amplifiée largement par Emmanuel MACRON. Ils ont tous deux entrepris une vaste opération d’attrition des moyens financiers des organismes sociaux et de l’État en général par de vastes opérations de baisse des charges, c'est-à-dire des cotisations aux organismes sociaux. Il y a bien entendu l’emblématique CICE qui a transféré du budget de la nation au profit des marges des entreprises, des centaines de milliards !  

Au niveau des salariés et des citoyens on a entrepris la même opération par diverses défiscalisations et désocialisations comme pour les heures supplémentaires. La suppression de la Taxe d’Habitation a été faite dans la même optique avec un petit plus, un tour de vis jacobin en supprimant la petite liberté financière dont disposaient les collectivités locales ce qui les met de facto sous la botte de Bercy.

L’objectif poursuivi et inavoué est de provoquer une impasse financière telle que la solution sera de transférer au secteur privé une part très importante des missions actuellement dévolues aux divers organismes sociaux et autres en commençant par le domaine de la protection sociale pris dans sa globalité. Il suffit de voir les nombreuses publicités qui passent quotidiennement sur nos écrans pour comprendre le monde de la bancassurance et d’autres sont prêts à prendre la relève d’un État que l’on mène volontairement à la faillite. Souvenons-nous de la déclaration de François FILLON faite en 2007 devant un parterre de paysans corses quand il a dit qu’il gouvernait un pays en faillite !

Si nos déficits budgétaires sont chroniques depuis 1974 dernier budget en équilibre, le coup d’envoi de la politique d’attrition des moyens budgétaires a été donné par Nicolas SARKOZY avec sa loi TEPA en 2007 et son successeur n’a fait que suivre la voie tracée ce qui a été fait avec la loi EL KHOMRI, le CICE et la complémentaire pour tous.

Souvenons-nous aussi de François HOLLANDE déclarant que son ennemi c’était la Finance…et qui a embauché comme collaborateur direct Emmanuel MACRON lequel a supprimé l’ISF, instauré la Flat Tax, supprimé la TH et défiscalisé à tour de bras !

 

J.M. 14.10.20

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.