un mal pour un bien

La diffusion de la sexe-vidéo concernant B. GRIVEAUX a été l'objet...

UN MAL POUR UN BIEN !

 

La diffusion de la sexe-vidéo concernant B. GRIVEAUX a été l’objet d’une condamnation quasi unanime. Il n’est pas évident que tous ces cris d’orfraie aient été marqués du sceau de la sincérité, car l’élimination du favori présidentiel n’est pas sans arranger ses concurrents qui, bien-pensance obligeant, doivent de s’indigner officiellement.

Mais reconnaissons tout de même un mérite à cette diffusion, car imaginons un seul instant que B. GRIVEAUX soit élu et que la diffusion se fasse après son intronisation !

Imaginons les sobriquets, les gestes et autres manifestations liés au contenu de la vidéo ! Ses colistiers et la Ville de Paris l’ont échappé belle !

En cette époque où tout ce que nous faisons risque un jour ou l’autre de se retrouver sur les réseaux sociaux ou le Net, comment expliquer l’imprudence ou l’inconscience de celui qui se voyait déjà en haut de l’affiche !

Que cet exemple serve de leçon aux parents et aux éducateurs pour rendre attentifs les ados qui, inconscients du danger potentiel que cela représente, balancent tout et n’importe quoi sur les réseaux.

 

J.M. 15.02.20

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.