La nouvelle guerre froide

On se souvient, et cela avait commencé en gros sous la présidence de Ronald REAGAN, que les USA avaient lancé une offensive visant à ruiner l'économie soviétique avec le projet bidon de la guerre des étoiles....

LA  NOUVELLE  GUERRE  FROIDE

 

On se souvient, et cela avait commencé en gros, sous la présidence de Ronald REAGAN, que les USA avaient lancé une offensive visant à ruiner l’économie soviétique avec le projet bidon de la guerre des étoiles. Cette course folle à l’armement s’est terminée par l’éclatement d’un empire soviétique par ailleurs  miné et fragilisé ce qui a facilité largement son délitement et sa chute.

Avec les récents succès chinois dans l’espace et ses jours-ci sur Mars, on devrait s’interroger si Pékin ne veut pas utiliser la même tactique pour forcer les USA à faire chauffer sa planche à billets dans cette course à l’espace. Dans cette sorte de course à l’échalote Pékin ne peut que sortir vainqueur ne serait-ce que parce que sa notion du temps n’est pas la même que celle de Washington. L’autre raison est que nous n’avons aucun moyen de contraindre un pays, quel qu’il soit, à respecter les accords internationaux existants sur l’utilisation de l’espace et l’existence à l’ONU du droit de veto que nous dénonçons régulièrement est bien commode pour cela !

Le seul moyen de contrer l’Empire du Milieu serait pour les USA d’aider l’Union Européenne à se renforcer, à devenir un partenaire politique à part égale et non d’en faire un groupe vassal, économique et politique.

Dans le même temps il conviendrait de revoir nos relations avec Vladimir POUTINE car la Russie est tout de même le plus grand pays du monde, voisin immédiat d’une Chine qui regarde avec envie sur les immenses richesses de son sous-sol, et d’en faire autant avec le continent africain objet de toutes les convoitises et tous les pillages de la part de la Chine qui y investit massivement.
Ceux qui s’intéressent un peu à la politique internationale ont pu constater que le pékinois n’est pas un « petit chienchien à sa mémère », mais une pieuvre qui étend ses tentacules sur toute la planète et bientôt l’étude du mandarin sera première langue obligatoire partout !

 

J.M. 15.05.21

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.