jean munch
Abonné·e de Mediapart

812 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 août 2022

jean munch
Abonné·e de Mediapart

Action préventive indipensable!

Comme nous l'avons déjà écrit, la Russie se sert de la centrale de Zaporidjia comme d'un bouclier pour lancer impunément ses missiles et tirer ses obus;

jean munch
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

LA  MUNCHLINE  DU  15.08.22 Bis

Action préventive indispensable !

Comme nous l’avons déjà écrit, la Russie se sert de la centrale de Zaporijjia comme d’un bouclier pour lancer impunément ses missiles et tirer ses obus.

Ce faisant elle met en grave danger la centrale aves les conséquences désastreuses auxquelles on peut penser et ce chantage est des plus ignobles. Peut-être est-ce cela la menace nucléaire que brandissait POUTINE car c’est toute l’Europe et si le vent tourne tout le Proche Orient voire l’Asie, qui seront contaminés.

La question qui doit se poser à tous les dirigeants de la planète est de savoir si on laisse faire ou si on intervient par une action préventive en invoquant le droit d’ingérence par exemple.

On pourrait intervenir directement sur le site en y larguant massivement des troupes aéroportées et en lançant une vaste attaque aérienne destinée à éliminer les forces russes dans un large périmètre autour de la centrale et cela devrait être fait à la demande du gouvernement ukrainien propriétaire légal de la centrale et souverain sur cette région.

Il est impératif que l’UE et tous les autres pays agissent et cessent leurs tergiversations qui ne font que faire le jeu de Moscou !

Autre solution et dans la mesure où POUTINE est allé trop loin, beaucoup trop loin, qui consisterait en une action massive des forces de l’OTAN, n’en déplaise à ERDOGAN, afin d’éliminer cette menace inacceptable et dans la mesure où ce dernier n’a pas protesté contre la violation de la frontière ukrainienne parce qu’il fait de même en Syrie et en Irak, les marines otaniennes et alliées pourraient forcer les détroits et entrer en Mer Noire afin de s’en prendre à la flotte russe, détruire le pont reliant la Crimée à la Russie et débarquer des troupes sur la côte sud de l’Ukraine et de la Crimée.

Partant de là, une conférence pourrait redéfinir les frontières, mais nous savons tous ce que cela vaut, n’avons-nous pas nous-même violé celles de la Serbie avec la création du KOSOVO, ce qui sert de justificatif à tous les autres violeurs de frontières !

Restons réalistes, nous ne ferons rein, comme d’hab !

  1. M.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Les Français désertent le grand écran, le septième art broie du noir
Affecté par la baisse plus forte que prévu des fréquentations en salles et par l’arrivée des plateformes américaines, le cinéma français voit son modèle économique chamboulé.  
par Mathias Thépot
Journal
Le cinéma, emblème d’une politique culturelle fantoche
Alors que des professionnels lancent une journée d’appel à des états généraux du cinéma, jeudi 6 octobre, la politique culturelle sur le sujet demeure aussi introuvable que problématique.
par Joseph Confavreux
Journal
Un Nobel de la paix contre Poutine et Loukachenko et pour les droits humains
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Europe
Lev Ponomarev : « La folie de Poutine progresse à mesure qu’il perd, puisqu’il ne sait pas perdre »
Lev Ponomarev, co-fondateur de Memorial, co-lauréat du prix Nobel de la paix 2022, opposant à Vladimir Poutine, est un défenseur des droits, en exil pour avoir protesté contre l’invasion de l’Ukraine. Il dresse le tableau d’une Russie aussi accablée qu’accablante. 
par Antoine Perraud

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro